politiqueCovid-19

Covid-19 : une gestion politique inintelligible

17/07/2021

OPINION. Environnement médiatique, contexte autoritaire, conflits d’intérêts… Pour notre abonné, la complexité de la crise sanitaire et de sa gestion politique rend difficile la compréhension du changement de société à l’œuvre.

Covid-19 : une gestion politique inintelligible

Les trop nombreuses injonctions contradictoires, décisions apparemment chaotiques et autres revirements des Institutions politico-sanitaires ont nourri diverses spéculations et hypothèses gratuites (incompétence, tâtonnements, complot) dans les tentatives habituelles d’en trouver une explication rationnelle. Seul un travail de rapprochement des faits permet de surmonter de telles spéculations.

Par ailleurs, dans un système politique démocratique, la délégation n’a de sens que si le citoyen est à même d’exercer le contrôle des élus. Pour cela, deux conditions doivent être réunies : la connaissance des faits et leur intelligence (littéralement l’éclairage donné par leur mise en relation). La première oblige à contourner toute mesure de censure ou manœuvre de dissimulation de faits incompatibles avec la doxa (l’essentiel de la propagande politico-idéologique), ce qui nécessite un travail de recherche à partir de sources alternatives aux médias dominants (vecteurs de la doxa).

La seconde exige un travail de rapprochement des faits, œuvre de logique, d’attention aux détails et de bon sens, bref de raison. Labeur bien sûr à l’opposé du divertissement. Et c’est cela même qu’il faut mettre en œuvre pour espérer trouver un peu d’intelligence à la gestion politique de cette épidémie. L’outil privilégié à même de déblayer le terrain des accumulations de scories incapacitantes est ici la recherche d’une réponse à la question : de quelle nécessité relève l’empêchement fait aux médecins de soigner ? Car la stratégie imposée par les responsables politico-sanitaires a été de renvoyer les malades dans leurs pénates, armés de Doliprane, en attendant qu’une aggravation de leur état les rende éligibles à une hospitalisation. Les consignes (n’allez pas voir votre médecin, appelez le 15), les interdictions, les menaces (du Conseil de l’Ordre de sanctionner les médecins qui oseraient proposer à leurs patients des médicaments hors AMM), les verrouillages (« il n’existe pas de traitement ») ont abouti à un débordement...

Contenu disponible gratuitement

64 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+