politiqueEric Zemmourabonnés

Éric Zemmour : phénomène politique ou faire-valoir médiatique ? (partie 2)

06/01/2022

OPINION. Attaqué sur sa personne comme sur ses idées, l’ex-journaliste est-il en capacité de briguer la magistrature suprême ? Retour sur une entrée en politique semée d’embûches.

Éric Zemmour : phénomène politique ou faire-valoir médiatique ? (partie 2)


Retrouvez ici la première partie de cet article. 

Les Français musulmans

L’islam et les musulmans font sans doute l’objet des empoignades les plus vives. L’essayiste s’est parfois emporté, en globalisant ou en essentialisant, s’appuyant sur des chiffres contestés, et a fait l’objet de plaintes et de procès parfois suivis de condamnations. Mais il a toujours tenu un langage direct et sans retenue, dont ses opposants n’ont jamais manqué de se saisir pour s’offusquer, usant de tous les qualificatifs de la haine jusqu’au racisme pour l’ostraciser de façon bien commode et pour lui prêter des intentions qu’il n’a jamais eues à l’égard des musulmans.

C’est ainsi que certains ont affirmé qu’Éric Zemmour programmerait un retour forcé des musulmans vers leurs terres d’origine. Le nouveau candidat a pourtant répété qu’il combattrait l’islam en tant que corpus juridico-politique et en même temps qu’il protégerait les Français de confession musulmane souhaitant vivre leur religion comme une spiritualité. Pour appuyer son propos, il cite régulièrement le député Stanislas de Clermont-Tonnerre : « Rien aux Juifs en tant que nation, tout aux Juifs en tant qu’individus » et demande les mêmes accommodements aux musulmans : s'assimiler en s'arrachant de la conception traditionnelle et politique de l'islam.

Vichy et les Juifs

La polémique autour du sort réservé aux Juifs par le régime de Vichy est une nouvelle illustration du terrorisme intellectuel exercé par ses opposants politiques et médiatiques. Peu importe que le sujet soit anachronique, pour les pourfendeurs de Zemmour – toute gauche et toute bien-pensance réunies –, toute divergence de vues sur la période vichyste permet de jeter l’opprobre et le déshonneur sur l’aventurier qui s’y risque. La thèse défendue par Zemmour que « Vichy a protégé les Juifs français et donné les Juifs étrangers » n’est pas nouvelle et la comptabilité des décès pourrait corroborer...

Contenu réservé aux abonnés

80 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+