politiqueSeine-Saint-Denisabonnés

Mélenchon invente le « racaillo-gauchisme »

06/06/2022

ARTICLE. Ne dites surtout pas « délinquants » pour qualifier les fauteurs de troubles qui ont perturbé les alentours du match entre Liverpool et le Real Madrid au stade de France le samedi 28 mai. Pour Jean-Luc Mélenchon, employer ce terme c’est « n’importe quoi  » et c’est « honteux ». La faute peut bien revenir à n’importe qui, mais pas à de potentiels électeurs.

Mélenchon invente le « racaillo-gauchisme »


Des « délinquants » au Stade de France samedi 28 mai ? Surtout pas pour Jean-Luc Mélenchon ! Interrogé ce dimanche 5 juin sur les propos du maire de Seine Saint-Denis, Mathieu Hanotin (PS), qui avait qualifié les fauteurs de troubles de « délinquants », le chef de la Nupes a vivement réagi. « C’est la faute des mêmes, on est d’accord » a-t-il persiflé à grand renfort de sous-entendus ironiques, poursuivant, acide, « la racaille ! ». Puis il a asséné : « ce qu’il dit (ndlr : Mathieu Hanotin), c’est une honte », avant de dégainer, prévenant le maire : « Il n’y a pas de pacte possible entre nous sur le fait qu’on laisse dire n’importe quoi ». 

Jean-Luc Mélenchon livre ensuite une analyse toute personnelle des événements. Qu’importent les extraits vidéo dévoilés dans la presse, les nombreux témoignages de supporter anglais terrifiés à l’idée de revenir en France. « Tout le monde a vu que ça n’a rien à voir » avec des délinquants, assure l’ancien sénateur PS qui préfère infliger un blâme à « l’organisation pitoyable », à « l’effondrement du renseignement » et aux « mensonges des dirigeants ». Les attouchements, les vols, les agressions physiques relatés dans la presse ? Point de fautifs pour Jean Luc Mélenchon. Un peu comme si on exemptait un criminel qui profite de la nuit pour commettre ces forfaits, parce que la municipalité n’investit pas suffisamment dans l’éclairage public.  

L’analyse de Mathieu Hanotin était-elle si scandaleuse, pour que celui qui se voit déjà le Premier ministre d’Emmanuel Macron se fâche ainsi ? On est pourtant loin d’une stigmatisation outrancière. Sur BFMTV/RMC, l’élu avait estimé que le Stade de France avait été « le point de rassemblement des délinquants d’Île-de-France qui [avaient] vu la bonne affaire parce qu’entre...

Contenu réservé aux abonnés

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+