politiquePopulisme

Socrate populiste (1/8)

L’IMPOSSIBLE PRÉSIDENCE. Qu’on l’adule ou qu’on le haïsse, Eric Zemmour est l’ovni de cette campagne présidentielle. Observateur attentif du populisme, le philosophe Vincent Coussedière interroge son parcours et nous propose une analyse profonde du rôle historique de Zemmour. Chapitre premier.

Socrate populiste (1/8)


Introduction

Eric Zemmour ne sera sans doute pas élu Président de la République, et même si, par « miracle », il l’était, il ne serait pas davantage que ses prédécesseurs en mesure de gouverner la France. Cependant, si c’est par le défaut de leurs qualités que ces derniers se sont montrés insuffisants, c’est par l’excès des siennes que Zemmour le serait.

Nous ne sommes ni admirateur ni contempteur de Zemmour. Certes, nous trouvons un peu ridicule et niaise la « zemmour-mania », l’admiration qu’il suscite chez une partie de la jeunesse, qui va jusqu’à se déclarer « génération Z ». Mais d’un autre côté, rien n’est plus éloigné de nous que la détestation qui le poursuit, éprouvant souvent un véritable sentiment de nausée devant le déchaînement de haine et d’insultes qui l’accablent, comme devant la lâcheté des procédures judiciaires dont il fait l’objet.

Nous prenons Zemmour au sérieux comme intellectuel et n’avons pas besoin de réduire son rôle à celui d’un « polémiste » ou d’un « publiciste », comme le fait le milieu intellectuel diplômé, le prenant de haut pour éviter de faire face au défi qu’il pose. Au contraire, nous montrerons l’importance du rôle socratique qu’il a joué pour la cité. Mais c’est justement pour cela que sa nouvelle ambition présidentielle nous laisse profondément sceptique.

Est-il possible que cet homme très intelligent et très averti de la chose politique, possédant une bonne culture historique, admirateur qui plus est du Général de Gaulle, puisse penser qu’il est aujourd’hui en mesure d’agir politiquement au plus haut niveau pour la France ? N’est-il pas sensible à l’ironie de l’Histoire, qui le pousse à prétendre à la présidence d’un pays qu’il a lui-même déclaré suicidé ? Le « cas Zemmour » est celui d’une métamorphose impossible : la métamorphose qui a conduit...

Contenu disponible gratuitement

91 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+