politiqueGAFAM

Souveraineté numérique : "Nous devons rattraper ce qui est rattrapable" (Philippe Latombe)

26/10/2020

Philippe Latombe, député Modem de Vendée, vient d’être nommé rapporteur de la mission parlementaire « Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne ». Selon lui, la crise liée à la pandémie a mis en lumière les défaillances de notre souveraineté économique et l’urgence de changer de paradigme.

Souveraineté numérique : "Nous devons rattraper ce qui est rattrapable" (Philippe Latombe)

Front Populaire : Vous venez d’être nommé rapporteur de la mission parlementaire « Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne ». Quels sont les principaux objectifs de cette mission ?

Philippe Latombe : L’une des conséquences majeures de la crise sanitaire actuelle a été de nous montrer de façon très concrète et quotidienne le rôle majeur joué par Internet dans notre société, et in fine notre dépendance vis-à-vis des géants du Net. Le numérique nous a permis de continuer à travailler et a en quelque sorte maintenu notre économie hors de l’eau.

Parallèlement, la guerre que se mènent actuellement les Etats-Unis et la Chine met toute la lumière sur les risques encourus si l’on ne maîtrise pas sa souveraineté numérique, un sujet éminemment politique mais qui implique une cascade d’enjeux de natures très diverses, économique, industrielle, financière,  juridique,  éthique, éducatif, de recherche…

Cette prise de conscience généralisée, alors qu’elle n’habitait jusque-là que les préoccupations de certains spécialistes, et bien trop peu des politiques, doit nous inciter à l’action, sur le court, le moyen et le long terme. En tant que rapporteur, je souhaite donc que cette mission ne se contente pas de se perdre en une nième analyse de la situation, d’autres nombreux rapports dédiés l’ont déjà fait, mais débouche sur des propositions très concrètes et opérationnelles. Nous devons rattraper ce qui est rattrapable.

FP : De qui la France est-elle numériquement dépendante ? Comment en est-on arrivé là ?

P. Latombe : La France est numériquement totalement dépendante des Etats-Unis, c’est un secret de Polichinelle, mais elle le devient peu à peu des Chinois si elle n’y prend pas garde. Le risque chinois est celui qui a priori inquiète le plus, car le régime en place a une conception de l’Etat qui n’est absolument pas la nôtre...

Contenu disponible gratuitement

85 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+