sociétéGAFAM

Accusé de favoriser ses propres services, Google paiera 220 millions d’euros d’amende à la France

09/06/2021

ARTICLE. Le géant américain Google a été condamné par l’Autorité française de la concurrence française à une amende de 220 millions d'euros. Une première mondiale concernant la gestion et l’utilisation commerciale des algorithmes.

Accusé de favoriser ses propres services, Google paiera 220 millions d’euros d’amende à la France

La chose est inédite : pour la première fois, après décision administrative, l’un des GAFAM devra mettre la main au porte-monnaie pour une affaire concernant les algorithmes. Le 7 juin, l’Autorité de la concurrence a en effet publié un communiqué actant une sanction décidée contre Google, qui devra s’acquitter d’une amende de 220 millions d’euros. Le géant américain paie ici le prix de ses pratiques publicitaires. Elle a favorisé ses propres services de publicité en ligne, créant de fait les conditions d’une concurrence déloyale.

À la racine de la polémique, le serveur publicitaire de Google, DoubleClick for Publishers, utilisé pour mettre en vente des espaces publicitaires. Le problème : ce serveur donnait des informations sur les offres proposées par la concurrence à sa propre technologie d’enchères en temps réel, Google AdX. De plus, l’Autorité de la concurrence a découvert au cours d’une enquête au long cours (un an), que les outils de Google – dont AdX  – offraient de meilleures options d’interopérabilité à ses propres outils qu’à leurs rivaux. Flagrant délit d’auto-favoritisme, en somme.

Google veut éviter le procès

Face à cette injustice, trois groupes de presse, News Corp, Figaro et Rossel avaient saisi l’Autorité de la concurrence (Le Figaro n’est pas allé au bout de la démarche). Après son enquête qui a abouti en automne 2020, l’organisme indépendant au service de la compétitivité et du consommateur a conclu à la culpabilité de Google, qui n’a pas souhaité aller jusqu’au procès, et a cherché avant tout à négocier. C’est en mai 2021, lors d’une audience, que le montant de l’amende a été fixé. Montant de la facture : 2 % des bénéfices de Google en 2020.

Pour éviter qu’une telle affaire ne se reproduise, Google s’est engagé dans un accord contraignant d’une durée de trois ans. Ce n’est...

Contenu disponible gratuitement

38 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+