sociétéSanté

Assises de la psychiatrie : un enjeu politique mais aussi sociétal

28/09/2021

RÉCIT. Inaugurées ce lundi 27 septembre, les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie seront clôturées ce mardi par Emmanuel Macron. Un pan essentiel de la santé publique pourtant ignoré des politiques, mais surtout méconnu du grand public. Témoignages.

Assises de la psychiatrie : un enjeu politique mais aussi sociétal


« Nous sommes les enfants pauvres de la médecine », déplore le Docteur Nipic*. Dans le petit pavillon qu’il gère depuis peu, le docteur Nipic encadre 25 patients. Les aides-soignants, les infirmiers, les psychologues se tuent à la tâche pour 25 personnes différentes, aux pathologies uniques et aux histoires bouleversantes.

Il y a Francine, qui après un séjour en prison psychiatrique se retrouve à l’hôpital pour avoir porté un coup de couteau à un proche parent. Sa vie a basculé lorsqu’à 22 ans elle commit cet acte sous l’emprise de stupéfiant. Elle est désormais en soins intensifs. Il y a Paulin, jeune chômeur ou Charline, employée d’une grande entreprise victime d’une grave dépression… Qui sont ces personnages hospitalisés ? Quelles sont les richesses dont regorgent ces tranches de vie d’hommes et de femmes victimes de maux sociétaux ? C’est ce sur quoi nous avons enquêté. Petites histoires en psychiatrie

Paulin

Six semaines, voilà le temps que dura l’hospitalisation de Paulin. Il avait été jusqu’alors journaliste, indépendant, autrement dit pigiste dans la précarité. Il vaquait nuit et jour à son travail, traquant l’information, suivant les médias, lisant, reniflant tel un chien le moindre sujet à se mettre sous la dent. Il lisait tout : de l’étendard islamiste aux thèses de Kant. Paulin voulait comprendre et participer au débat public. Il dormait peu, pratiquait une heure de sport quotidiennement et se terrait à nouveau dans sa chambre, seul, à la conquête de l’information. C’est en charbonnant ainsi près d’un an, du matin au soir, les yeux rivés sur son écran qu’il perdit la vue. Ses grands yeux bleus se cachaient désormais derrière de gros verres de lunettes.

Depuis quelques semaines, Paulin qui pourtant, se levait chaque matin égayé, humant l’air matinal des prémices d’une belle journée, enthousiaste à l’idée de pratiquer...

Contenu disponible gratuitement

82 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi