sociétéLAÏCITÉ

Laïcité : la FCPE en eaux troubles

18/12/2020

ARTICLE. Pointée du doigt pour sa conception personnelle de la laïcité, taxée de lâcheté dans le cadre de l’affaire Samuel Paty, la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) se débat et n’hésite pas à porter plainte contre qui oserait l’attaquer trop frontalement. Une position qui commencer à agacer au sein même de l’association.

Laïcité : la FCPE en eaux troubles

Trop c’est trop. La polémique entre le président, Rodrigo Arenas, de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) et la directrice déléguée de la rédaction à l'Express, Anne Rosencher, est la goutte de trop pour l’union locale de Paris-9. Dans un communiqué publié hier, l’antenne dénonce la “manie procédurière” de l’association et réclame un congrès national exceptionnel visant à clarifier le positionnement de la FCPE. Un ras le bol de certains parents d'élèves qui reprochent à leur direction un positionnement politique - notamment sur le fait religieux - éloigné du credo d’une défense de l’école “publique et laïque”

C’est l’enquête sur les événements qui ont abouti à l’assassinat de l'enseignant Samuel Paty, au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, qui a mis le feu aux poudres. Interrogé par l’Express, Bruno Modica, professeur d’histoire-géographie, pointait du doigt “le rôle joué par certaines fédérations de parents d’élèves dans l’affaire de Conflans-Sainte-Honorine, et notamment sur celui de la FCPE”. En cause, le rapport de l’IGESR (inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche) diligentée pour faire la lumière sur la chronologie de cet évènement tragique. Face à la virulence du père de l'élève à l’origine de la polémique, ”la FCPE, estimant alors qu’elle était « dépassée » dans l’exercice du rôle de modérateur qui est le sien, a conseillé au père, s’il considérait qu’il y avait harcèlement, de déposer plainte.” L’une des tâches indélébiles qui égrène le cortège des lâchetés épinglées dans le document.

Directement retweeté par Anne Rosencher le 8 décembre, l’article a été massivement relayé et a fait l’objet de nombreuses réactions virulentes à l’encontre de l’association de parents d'élèves. Ce qui n’a guère eu l’heur de plaire aux premiers concernés qui se sont rapidement manifestés, par la voix de leur coprésident, Rodrigo Arenas. Se déclarant “choqué” par...

Contenu disponible gratuitement

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+