ArrasDominique BernardabonnésContenu payant

38% des élèves musulmans ne condamnent pas totalement l’attentat d’Arras

ARTICLE. Un nouveau sondage Ifop montre l’étendue du fossé entre les Français de confession musulmane et la population générale sur les questions de laïcité. Une fracture qui repousse parfois les frontières de l’horreur.

/2023/12/IFOP-laicite-arras-dominique-bernard-islam-musulmans


A l’occasion de la journée nationale de la laïcité, ce samedi 9 décembre, l’Ifop a dévoilé un sondage ce vendredi pour la nouvelle chaîne laïque franco-arabe, Elmaniya.tv, sur la place des musulmans dans la société française. L’institut a sondé deux échantillons : l’un représentatif de l’ensemble de la population, l’autre de la population spécifiquement musulmane — les deux étant âgées de plus de 15 ans et vivant en France métropolitaine. Deux France en décalage radical sur de nombreux sujets de société.


Les musulmans beaucoup plus religieux que la moyenne


Premier constat : les musulmans sont beaucoup plus croyants et pratiquants (66%) que les adeptes des autres religions (ceux-ci ne sont que 18% à être croyants et religieux et 65% sont seulement croyants). Les trois quarts des musulmans estiment qu’« il n’y a une seule vraie religion » (contre 17% en moyenne chez l’ensemble des Français et 20% des autres croyants). Un tiers d’entre eux considèrent par ailleurs que les autres religions ne contiennent aucune vérité. À côté, les autres croyants sont 48% à considérer qu’« il n’y a pas de vraie religion, car toutes les religions contiennent des vérités » et 32% qu’« aucune des grandes religions n’a de vérité à offrir ».

Il résulte de cette religiosité une place de la religion dans la vie bien plus importante accordée pour les musulmans que...

Vous aimerez aussi