sociétéGenre

Pays-Bas: bienvenue en absurdie!

10/08/2020

Le mois dernier, les autorités néerlandaises ont annoncé la suppression d'ici quatre ou cinq ans de la mention du sexe à l’état civil pour ne plus stigmatiser les personnes "sans genre". Une mesure qui ne fait pas que des heureux dans les milieux progressistes du pays. Misères de la convergence des luttes...

Pays-Bas: bienvenue en absurdie!

On ne saurait trop conseiller la lecture de l'enquête du Figaro vient de publier sur la suppression, programmée pour 2024-2025, de la mention du sexe sur la carte d'identité des citoyens néerlandais. Article à lire ici.

Début juillet, la ministre de l’Education, de la culture et de la science des Pays-Bas, Ingrid van Engelshoven, membre du parti soixante-huitard D66, a envoyé une lettre aux parlementaires de La Haye pour justifier cette mesure gouvernementale. Selon elle, le sexe serait une mention "inutile", une "lourdeur bureaucratique".

En réalité, la coalition au pouvoir a obéi aux injonctions d'une poignée de citoyens qui considèrent n'appartenir à "aucun genre" et s'estiment offensés de vivre dans un pays qui définit les personnes comme masculines ou féminines. Il a pourtant été institué pour cette infime minorité une troisième catégorie: le "sexe indeterminé". Las. Ce statut est vécu comme discriminatoire...

La supression de la mention du sexe ne semble pourtant pas convenir à toute la gauche néerlandaise. Certaines militants LGBT revendiquent en effet le maintien de l'état civil traditionnel pour mieux affirmer la normalité des relations homosexuelles. Et des associations féministes redoutent que la particularité des violences sexuelles pratiquées par les hommes sur les femmes ne soient plus reconnue à terme par les tribunaux. Les "intersectionnels" semblent découvrir que l’on n'est jamais mieux trahi que par ses "allié·e·s".

Espérons surtout que ce délire ne s'invite pas à Bruxelles et que la France ne retrouve pas un jour obligée d'appliquer une éventuelle décision européenne, inspirée par l'autre pays du fromage, de "dégenrer" la carte d'identité nationale.

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi