sociétéDéfense

Suffren : un premier tir de missile de croisière historique

21/10/2020

ARTICLE. Le Suffren, premier sous-marin nucléaire d'attaque du programme Barracuda, vient d’effectuer un tir d’essai de missile de croisière. Une première réussie, qui renforce la souveraineté militaire de la France.

Suffren : un premier tir de missile de croisière historique

En 1863, le Plongeur sort des arsenaux de la direction des constructions navales de l’arsenal de Rochefort. Il s’agit là du tout premier sous-marin propulsé par un moteur à air comprimé. En 1886, sort cette fois-ci le Gymnote, premier sous-marin torpilleur à moteur électrique opérationnel français. Dans la droite lignée de ces fleurons de l’industrie, le dernier né de l’entreprise Naval Group (ex DCN), le Suffren, a été inauguré par Emmanuel Macron à Cherbourg, en juillet 2019, pour être mis en service actif en 2021.

Le mardi 20 octobre, la première unité de la série des six sous-marins nucléaire d'attaque (SNA) français de classe Suffren commandée par la Marine française, a réalisé, avec succès, un tir de missile de croisière naval au large de Biscarosse. Une première à la portée historique pour un bâtiment de ce type et un succès qui ”confère une nouvelle capacité stratégique à notre Marine et la place parmi les meilleures au monde” explique Florence Parly, ministre des Armées, dans un communiqué du ministère des Armées.

L’enjeu est de taille. A la traditionnelle force de frappe de dissuasion nucléaire dont sont dotés les sous-marins nucléaires lanceur d'engins (SNLE) de la Marine nationale, vient désormais s’ajouter la force de feu conventionnelle des SNA. Comme la marine américaine, dont l’équivalent de notre MdCN (missile de croisière naval), le Tomahawk, était déjà utilisé dans les années 90, la France dispose dorénavant de la capacité à frapper des cibles, via un sous-marin, jusqu’à 1 000 kilomètres au loin : ”La capacité de mise en œuvre du MdCN depuis un sous-marin permet de faire peser sur l’adversaire la menace constante et indétectée d’une frappe depuis la mer sur des cibles situées à l’intérieur des terres. Elle augmente très significativement, la capacité de pénétration des armes françaises sur les théâtres d’opérations”, poursuit...

Contenu disponible gratuitement

33 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi