sociétéMacronie

Tribune des militaires : « On nous voit charentaises aux pieds et kalachnikov à la main »

27/04/2021

ENTRETIEN. Ancien officier de gendarmerie, Jean-Pierre Fabre-Bernadac est l’auteur d’une tribune appelant les gouvernants à retrouver l’honneur et le goût du patriotisme. Co-signée par des milliers d’ancien militaires, la tribune est sous le feu des critiques, suspectée d’annoncer un putsch. Quelles sont vraiment leurs intentions ?

Tribune des militaires : « On nous voit charentaises aux pieds et kalachnikov à la main »

Front Populaire : Vous avez récemment fait paraître une tribune co-signée par de nombreux militaires de tous rangs pour « un retour de l’honneur de nos gouvernants ». Quel est votre objectif ?

Jean-Pierre Fabre-Bernadac : Je suis persuadé que la population française n'en peut plus dans sa large majorité. Non seulement du Covid mais aussi du laxisme de l'Etat et du "en même temps" de son président. Comme je venais de terminer l'ouvrage Les Damnés de la France, j'ai pensé que le plus simple était, dans un raccourci, de parler de mon ressenti à mes camarades militaires et de leur demander leur accord à travers une signature à une lettre ouverte. Avec un ami nous avons créé le site "place-armes.fr" et y avons glissé la lettre, ceci le 13 avril et non le 21 comme le pensent Mélenchon et la ministre de la Défense. Depuis lors, nous avons l’intention de porter la lettre à l’Élysée, avec une délégation de l’armée, car le président de la République est le chef des Armées. Cela donnera ce que ça donnera mais nous avons l’intention de le mettre devant ses responsabilités.

FP : Il est vrai que votre texte a été publié en amont, mais médiatiquement, il a été mis en ligne sur le site de Valeurs Actuelles le 21 avril 2021, soit exactement 60 ans après le Putsch d’Alger des généraux. Vous comprenez que la symbolique puisse interpeller ?

J-P F-B : La lettre était sur notre site le 13 avril. Le 19 avril, j'étais chez André Bercoff sur Sud Radio pour en parler et j'ai expliqué lors de l'émission que la lettre y était depuis une semaine…A aucun moment il n’était question de cette date, jusqu’à la publication dans Valeurs Actuelles. C'est une polémique stérile qui sert à évacuer le...

Contenu disponible gratuitement

74 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+