sociétéViolencesabonnés

Yassine Bellatar accusé d’avoir séquestré un journaliste de Livre Noir : ce que l’on sait

22/11/2021

ARTICLE. L’humoriste et ex- « Monsieur banlieues » d’Emmanuel Macron Yassine Bellatar est dans la tourmente. Jordan Florentin, journaliste à "Livre Noir," l’accuse de l’avoir séquestré, ce que nie le principal intéressé. Les faits auraient eu lieu dans la nuit du 19 au 20 novembre, au théâtre de Dix Heures (Paris 18e).

Yassine Bellatar accusé d’avoir séquestré un journaliste de Livre Noir : ce que l’on sait


En moins de 48 heures, la vidéo culmine à plus d’un million de vues. Dans cet extrait d’un peu plus de 2 minutes, Jordan Florentin, journaliste de « Livre Noir », accuse le comédien Yassine Bellatar de l’avoir séquestré une heure durant, à la fin de son spectacle En marge, dans la nuit du 19 au 20 novembre, au théâtre de Dix Heures (Paris 18e). Entre minuit trente et une heure trente du matin, le journaliste — qui a depuis porté plainte — et son cadreur auraient été menacés, violentés, et retenus contre leur gré, le temps entre autres d’effacer les interviews du public réalisées avant le spectacle.

Jordan Florentin présente un témoignage assez édifiant. À la fin du spectacle auquel ont assisté les deux membres de « Livre Noir », le garde du corps de Bellatar « [l’]attrape par l’épaule, [le] ramène violemment à l’intérieur pour “s’expliquer avec [lui]” », raconte le journaliste. Yassine Bellatar aurait alors décidé de ranger son humour au vestiaire et aurait alors copieusement insulté son « hôte » : « T’es le putain de fils de pute qui a piégé les mecs d’Aulnay ? T’es un putain de suicidaire, t’es recherché par tout le 93, tout Aulnay cherche ton prénom, t’es la prochaine Mila ! » C’est alors qu’il aurait donné l’ordre à son vigile de verrouiller les portes du théâtre.

La suite n’aurait été guère plus engageante. Bellatar aurait refusé d’entamer le dialogue avec ses interlocuteurs : « Ferme ta putain de gueule, je ne discute pas avec des fachos et des nazis ! », lui aurait-il assené, tout en insistant « là, t’es dans la cage aux lions, t’es rentré dans la jungle, le lion c’est moi, il va te mordre maintenant ».

Interrogé par Front Populaire, Erik Tegnér, directeur de...

Contenu réservé aux abonnés

68 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+