cultureSouveraineté

Marie-France Garaud ou la souveraineté chevillée au corps

ARTICLE. La souveraineté n’est pas un attribut de l’État, c’est l’État lui-même, proclame Marie-France Garaud depuis la signature du traité de Maastricht. Le texte qui suit met en perspective le combat de cette ardente souverainiste « canal historique ».

Marie-France Garaud ou la souveraineté chevillée au corps

« Malheur aux souverains dont les intérêts ne sont pas liés à ceux de la nation ! » (Napoléon III, Rêveries politiques)

« On nous dit : « Le traité de Maastricht ne porte pas atteinte à la souveraineté de la France ». C’est faux. Malgré les apaisements que l’on nous prodigue, la souveraineté nationale, qui est au centre de tout, est en péril de mort (...). Un Etat – la France – est souverain lorsqu’il n’est soumis à aucun autre, lorsqu’il a l’autorité et le pouvoir de disposer librement de son présent et de son avenir. Dans les principes de notre République, cette souveraineté appartient à la Nation, c’est-à-dire à l’ensemble des citoyens et à eux seuls.»1 C’était clair. Ce texte date de 1992.

Un Etat fort, c’est-à-dire une souveraineté préservée, est incontestablement l’axe quasi unique autour duquel s’est organisé le long combat politique de Marie-France Garaud – elle me pardonnera d’écrire désormais MFG. C’était déjà tout le sens de sa participation à la création du Rassemblement pour la République en 1976, ou de l’« Appel de Cochin » en 1978, lorsqu’avec Pierre Juillet, elle fit signer à Jacques Chirac un texte dénonçant « le parti de l’étranger ». C’était un appel à la souveraineté de la France

La bataille de MFG contre le traité de Maastricht, en 1992, n’est pas une « vieille histoire» : nous en vivons chaque jour les tragiques conséquences. Pour MFG, l’Etat est souveraineté, le chef d’Etat est chef souverain ; s’il abandonne la souveraineté qu’il incarne, il n’existe plus en tant que chef. Et tous les rouages de l’Etat se détricotent. Comment comprendre le délitement actuel de la vie politique, le mépris croissant dans lequel sont tenus les hommes politiques, chef de l’Etat en tête, l’augmentation constante de l’abstention élector...

Contenu disponible gratuitement

88 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi