cultureImmigrations

Tariq Ramadan « slame » le choc des civilisations

07/04/2021

ARTICLE. Tariq Ramadan s'essaye douloureusement à la chanson. Dans un slam monocorde et sans âme, il pourfend les Occidentaux « coupables » et vante les « mérites » des migrants persécutés. Une occasion de faire le buzz et de tenter de s’acheter une virginité, alors que le prédicateur est toujours dans le collimateur de la justice pour des affaires – criminelles - de mœurs.

Tariq Ramadan « slame » le choc des civilisations

NB : Il est urgent de désacraliser le sujet de l’immigration. Retrouvez nos analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n° 4 : Immigrations, éviter le naufrage.

La musique a toujours servi de vecteur aux combats politiques. Brassens, Renaud, Médine et tant d’autres s’y sont souvent essayés, avec plus ou moins de succès. Tariq Ramadan, pour une raison (artistique) qui nous échappe encore à cette heure, a décidé de s’initier à la pratique. Dans un slam diffusé le 3 avril sur sa chaîne YouTube, aussi vivant et effréné que s’il était ânonné par un GPS, le prédicateur s'enflamme pendant huit (longues) minutes sur les crimes de l’Occident et le sort des immigrés. Il en profite pour se livrer à un exercice qu’il maîtrise mieux que la chanson : le double discours.

Car tel est ainsi Tariq Ramadan. Dans une biographie qu’il lui a consacrée, le journaliste suisse Ian Hamel le peint comme un spécialiste du double discours. D’une douceur apparente lorsqu’il s’agit de parler en public dans les grands médias, il se mue en âpreté lorsqu’il s’agit de s’adresser à ses fidèles musulmans. Dans cette chanson intitulée “Qu'est-ce que vous croyez ?”, Tariq Ramadan appelle de ses vœux, en préambule de sa chanson, “des sociétés humaines et fraternelles, accueillant la diversité, et célébrant notre commune humanité”. Tout en défendant les “Migrants qui cherchent à échapper à la misère et qui finissent enfermés, criminalisés et dont des milliers meurent, noyés dans les eaux de la mer ou déshydratés dans les chaleurs du désert.

L’introduction du slam donne le la : “Ça fait des siècles que vous volez et mentez (...) vous avez méprisé nos religions, nos cultures/Humilié nos mémoires, souillé nos traditions”. Opposant le “vous” sans jamais le définir...

Contenu disponible gratuitement

50 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+