politiqueDémographie

71 % de Français veulent dire « stop » à l’immigration débridée

19/05/2021

ARTICLE. Le « baromètre de la Fraternité » publié par l’Ifop met en avant l’inquiétude d’une large majorité de Français à l’endroit de l’immigration. Pourtant, ils restent ouverts à la diversité, loin de la caricature xénophobe que certains ne manqueront pas de peindre.

71 % de Français veulent dire « stop » à l’immigration débridée

NB : Il est urgent de désacraliser le sujet de l’immigration. Retrouvez nos analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n° 4 : Immigrations, éviter le naufrage.

Peu de temps après l’attentat de Rambouillet, le 23 avril par un immigré d’origine tunisienne, Valérie Pecresse (LR) avait lancé un pavé dans la marre. Interrogée lors du Grand rendez-vous sur Europe 1, Les Échos et CNews, elle avait déclaré : “si l’on veut lutter contre le terrorisme de manière efficace, il faut cesser de nier le lien entre terrorisme et immigration récente". Une saillie vivement critiquée par l’opposition. “Je n’accepterai jamais qu’on tire un trait, c’est-à-dire qu’on dise que l’immigration est égale au terrorisme, comme certains responsables politiques cherchent à le faire”, avait alors répondu le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur LCI. Pourtant, une majorité de Français semble accorder du crédit à l’affirmation de la présidente de la région Île-de-France. Le baromètre de la Fraternité publié ce lundi par l’Ifop le confirme.

71 % de sondés considèrent qu’il ne faut pas plus de réfugiés

Ainsi, ils sont 64 % des 1 553 personnes interrogées entre le 27 et le 30 avril à adhérer à ce constat, en déclarant être en accord avec la proposition suivante : “Nous ne pouvons pas accueillir plus de réfugiés migrants, car ils augmentent le risque terroriste dans notre pays”. En 2018, ils étaient 53 %, preuve s’il en est que l’opinion publique a été fortement bouleversée par les drames récents, comme l’attentat de Samuel Paty du 16 octobre 2020.

En 2018, certains députés à gauche de la gauche avaient signé un texte intitulé “Manifeste pour l’accueil des migrants”. Cette prose clamait : “Nous ne ferons pas à l’extrême droite le cadeau de laisser...

Contenu disponible gratuitement

54 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+