sociétéDémographie abonnés

Grand remplacement ou "petits remplacements" ? Hervé Le Bras a tranché

20/06/2022

ARTICLE. Le médiatique démographe Hervé Le Bras, auteur de l’ouvrage Il n’y a pas de grand remplacement, nie la pertinence de ce concept controversé. En revanche, invité le 15 juin sur Sud Radio, il a précisé croire en l’existence de « petits remplacements ». Une vision plus nuancée qu’il ne paraissait et que corroborent les chiffres de l’Insee.

Grand remplacement ou "petits remplacements" ? Hervé Le Bras a tranché


Le grand remplacement existe-t-il ? Cette question a pris une ampleur inédite depuis qu’Éric Zemmour en a fait un thème de campagne électorale ces derniers mois. C’est ce qui a motivé le démographe Hervé le Bras à se pencher sur cette question dans son ouvrage « Il n’y a pas de grand remplacement », paru en mars 2022 chez Grasset. L’auteur, – qui fut vivement critiqué par une partie de la mouvance identitaire, Éric Zemmour le qualifiant « d’idéologue » –, a apporté une précision d’importance sur Sud Radio, le 15 juin. « Il n’y a pas de grand remplacement, mais il y a des petits remplacements », a-t-il affirmé.

Au fond, le démographe ne nie pas les problèmes que pose l’immigration, mais ils ne sont pas ceux « du grand remplacement » à ses yeux. « Le poser en ces termes », précise-t-il, c’est « masquer la réalité des problèmes ». En « Seine Saint Denis », à « Tourcoing, Mulhouse ou (…) Lens », cette agglomération de l’immigration, provoquerait une « concentration [à] des niveaux extrêmes dans les écoles ». Dès lors, « il ne s’agi[rai]t pas de nier que c’est un problème grave ». En bref, Le Bras confirme l’existence de zones à importante concentration exogène, de quasi-ghettos communautaires bien identifiés.

Deux études de l’Insee — dont les données furent ensuite exploitées par France Stratégie — viennent corroborer ces points. L’institut y notait qu’en Seine-Saint-Denis et en 2019 36,4 % des femmes en âge de procréer étaient nées à l’étranger. Avec pour effet immédiat, une dynamique exponentielle : 54,2 % des naissances dans ce département étaient du fait de mères nées à l’étranger. Les immigrés représentaient 30 % de la population du 93 en 2019.

« Numériquement, il n’y a aucune possibilité de...

Contenu réservé aux abonnés

54 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi