economieService publicabonnés

La Cour des compte alerte sur le naufrage des préfectures françaises

01/06/2022

ARTICLE. Baisse des effectifs de délivrance des titres mais uniquement pour les « hors étrangers », vieillissement des agents, manque d’attractivité, hausse des emplois précaires : les préfectures et sous-préfectures sont dans le dur et la Cour des comptes s’en inquiète.

La Cour des compte alerte sur le naufrage des préfectures françaises


L’hôpital est malade et ses urgences ferment. L’Éducation nationale en est réduite à recruter des professeurs sur Leboncoin ou lors de "job dating". On peut désormais ajouter à cette liste les préfectures. Dans un rapport intitulé « Les effectifs de l’administration territoriale de l’État », publié le 31 mai, la Cour des comptes (CC) s’intéresse à l’évolution des effectifs de personnel des préfectures et sous-préfectures entre 2010 et 2021. Et il y a de quoi s’inquiéter.

Entre 2010 et 2020, les effectifs des préfectures hors corps préfectoral sont passés de 27 613 à 23 652. Ce qui représente une baisse de 14 %. La baisse la plus significative concerne les sous-préfectures où les effectifs sont passés de 5 263 agents à 3 994 entre 2012 et 2019. Soit une diminution d’un quart (-24 %). Les préfectures ont subi également une baisse notable (-930 personnes), qui correspond à une évolution de -4 %. Pour la Cour des comptes, ces efforts permettent de compenser la hausse des effectifs en polices et gendarmerie. Une contrepartie dont, au passage, le gouvernement s’était bien gardé de prévenir les citoyens.

Tous les effectifs ne sont pas logés à la même enseigne. Si la baisse est globale, certains services s’en sortent mieux. La Cour des comptes souligne que « l’évolution de l’allocation des emplois depuis 2010 reflète les transformations liées au PPNG (ndlr : Plan Préfectures Nouvelle Génération ) puis à la réponse à la crise migratoire ». De fait, les équivalents temps plein (ETP) affectés à la délivrance des titres pour les étrangers ont progressé de +43 %. La CC note donc que « les suppressions de poste se sont concentrées sur la délivrance des titres hors étrangers », qui, eux, ont chuté de 30 %.

L’explosion des contrats précaires

L’État a ainsi privilégié le...

Contenu réservé aux abonnés

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+