economiesouveraineté numériqueabonnés

Souveraineté numérique : la présidente de Microsoft France défend le géant américain

31/10/2022

Corine de Bilbao la présidente de la filiale française de Microsoft vante les services de son entreprise destinés à aider la France à renforcer la souveraineté de son pôle numérique. Mais cette entreprise profondément américaine ne verrait-elle pas d’un mauvais œil les velléités d’indépendance de la France ?

Souveraineté numérique : la présidente de Microsoft France défend le géant américain


« Notre objectif est d’aider la France à retrouver sa souveraineté économique et industrielle », plaide la représentante du géant de l’informatique dans l’Hexagone. Pour qui connaît le parcours de Corine de Bilbao, cela ne manque pas de sel. Avant de prendre la tête de Microsoft France en juillet 2021, Corine de Bilbao a occupé le poste de présidente de General Electric France entre 2016 et 2019. La dirigeante s’est notamment occupée de l’intégration des activités de la branche énergie d’Alstom en 2015 au sein du conglomérat américain. Alors, « vanter » une souveraineté que Mme de Bilbao a elle-même contribué à dégrader,...

Contenu réservé aux abonnés

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi