InternationalEuropeabonnés

Elargissement de l'UE dans les Balkans : Bruxelles revient à la charge

17/10/2022

ARTICLE. Le 12 octobre, la Commission Européenne adoptait son « paquet élargissement » pour 2022. Dans le viseur de Bruxelles, les Balkans.

Elargissement de l'UE dans les Balkans : Bruxelles revient à la charge


La Commission Européenne a adopté, le 12 octobre dernier, son « paquet élargissement » 2022. Dans ce « paquet », un rapport annuel sur l’état d’avancement des réformes entreprises et les objectifs à atteindre pour les pays voulant rejoindre l’UE. L’occasion pour les technocrates bruxellois d’évaluer les dirigeants élus des pays en question.

Hormis l’exception suisse, peu de régions d’Europe échappent encore aux griffes de l’UE et de ses institutions supranationales : parmi elles, les Balkans Occidentaux. Mais plus pour longtemps, puisque la Commission européenne entend remédier à cet état de fait, l’invasion russe de l’Ukraine ayant manifestement attisé de plus belle l’appétit des eurocrates. Josep Borrell, haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, s’est exprimé à ce sujet en ces termes : « l'invasion brutale de l'Ukraine par la Russie renforce sensiblement l'importance de l'élargissement de l'UE, qui prend ainsi une nouvelle signification géopolitique. Il s'agit d'un investissement à long terme dans la paix, la prospérité et la stabilité pour notre continent »

La Bosnie-Herzégovine, bientôt dans l’UE ?

Cette année, la Commission recommande au Conseil européen d’accorder le statut de pays candidat à la Bosnie-Herzégovine « étant entendu qu'un certain nombre de mesures seront prises pour renforcer la démocratie, le fonctionnement efficace des institutions publiques, l'état de droit, la lutte contre la corruption et la criminalité organisée ainsi que pour garantir la liberté des médias et améliorer la gestion des migrations dans le pays », précise le rapport. La ficelle de Bruxelles est bien connue : recommander à un pays de « renforcer [sa] démocratie », tout en sachant qu’une fois intégrés, celle-ci sera placée sous la tutelle des institutions communautaires. En outre, si la « lutte contre la corruption » est effectivement un...

Contenu réservé aux abonnés

72 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi