InternationalRussieabonnés

François Fillon obtient un poste en Russie

27/12/2021

ARTICLE. François Fillon rejoint le conseil d'administration de la société Sibur, un géant de la pétrochimie russe. Imagine-t-on le général de Gaulle se vendre à la Russie ? Qu’aurait pensé l’ancien mentor de François Fillon, Philippe Séguin, alors que l'ex-premier ministre français persiste à revendiquer son héritage ?

François Fillon obtient un poste en Russie


Si l’avenir politique de François Fillon, ex-Premier ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy, semble définitivement derrière lui, celui de l’homme d’affaires paraît — soucis judiciaires mis à part — bien tracé. Après avoir été nommé au conseil d’administration du groupe pétrolier public russe Zaroubejneft le 28 juin, le Sarthois cède à nouveau aux sirènes industrielles russes et intègre le conseil d’administration de Sibur, comme l’a annoncé le géant russe de la pétrochimie, ce jeudi 23 décembre.

Ces deux entreprises russes sont liées de près ou de loin au président russe, Vladimir Pourtine. Pour Zaroubejneft, groupe pétrolier détenu à 100 % par le gouvernement fédéral, la nomination de François Fillon avait été validée par le Premier ministre russe Mikhaïl Mishustin dans un arrêté gouvernemental. Concernant Sibur, le beau-fils de Vladimir Poutine avait acquis 3,8 % de l’entreprise, pour la modique somme de 100 dollars (pour une valeur réelle de 380 millions de dollars). Le géant pétrochimique est également détenu en partie par Guennadi Timchenko, notoirement connu pour être un proche du président russe.

Il est vrai que François Fillon n’est guère en odeur de sainteté en France, alors que la justice a requis contre lui le 29 novembre en appel, cinq ans d’emprisonnement dont un ferme et 375 000 euros d’amende dans le cadre du « Penelopegate ». Pour autant, le voir succomber ainsi aux charmes de la Russie ne manque pas de faire réagir dans l’hexagone. Un Premier ministre français intégrant le giron des proches de Vladimir Poutine, voilà qui n’est pas anodin. En outre, ne s’agit-il pas d’un homme politique qui a, toute sa vie, invoqué son gaullisme en général et son séguinisme en particulier ?

Libéral or not libéral ?

Le 12 janvier 2010, François Fillon avait prononcé un discours à l’Assemblée, en hommage à Philippe Séguin...

Contenu réservé aux abonnés

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+