InternationalRussieabonnés

Guerre en Ukraine : la France est-elle énergiquement dépendante de la Russie ?

24/02/2022

ARTICLE. Les chars russes ont franchi la frontière ukrainienne ce jeudi 24 février. Cette invasion peut-elle se répercuter sur le marché de l’énergie français ?

Guerre en Ukraine : la France est-elle énergiquement dépendante de la Russie ?


La question énergétique était au cœur des échanges entre l’Europe et l’Ukraine et la Russie, ces derniers jours. En déclarant la guerre à l’Ukraine, sous forme d’une « opération militaire » visant à défendre les séparatistes de l’est du pays, Vladimir Poutine plonge le continent dans l’incertitude de ce que pourrait engendrer un tel conflit. Parmi les questions qui se posent, celles du gaz naturel : l’Europe, et donc la France, vont-ils devoir se passer des énergies fossiles vendues par la Russie, et si tel était le cas, quel manque cela représenterait-il ?

Pour la France, dans l’absolu, pas de crainte de pénurie de grande envergure à avoir. Dans son bilan « Chiffres clés de l’énergie » de 2021, le ministère de la Transition écologique relève que le gaz naturel ne représente « que » 15,8 % de la consommation d’énergie primaire en France, loin derrière le nucléaire (40 %) et le pétrole (28,1 %). Mais la France reste profondément dépendante de ses importations pour sa consommation de gaz qui concerne tout de même les 11 millions de foyers français qui étaient abonnés au gaz naturel en 2020.

Dans ces 15,8 %, le gaz naturel produit en France ne représente plus qu’une part infime. L’extraction du gaz de mine, présent dans le bassin du Nord–Pas-de-Calais ne génère que 0,2 TWh pouvoir calorifique supérieur (PCS). Il faut y ajouter le biométhane obtenu par épuration de biogaz qui font 3,9 TWh/an. La France a donc produit environ 4,1 PCS de gaz naturel en 2020. Comparé au total du gaz naturel importé par la France en 2020, ça ne représente que 0,76 % de ce qu’elle importe. Une paille.

Des pays européens à 100 % dépendant du gaz naturel russe

L’Hexagone s’approvisionne donc massivement à l’étranger. Son principal fournisseur n’est pas Russe, mais...

Contenu réservé aux abonnés

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+