InternationalGéopolitique

L'Afghanistan en otage

23/08/2021

EDITO. Le 14 juin dernier, le président américain Joe Biden ordonnait le retrait définitif de ses troupes d'Afghanistan, au terme de 20 années d'enlisement. Après la récente prise de pouvoir des Talibans, le président Macron a cru bon de faire une allocution officielle. Quelles leçons pour les souverainistes ? Analyse de Michel Onfray.

L'Afghanistan en otage

Depuis que les États-Unis ont annoncé qu’ils se retireraient d’Afghanistan avant le vingtième anniversaire du 11 septembre, il n’était pas besoin d’être grand clerc pour savoir que le pays reviendrait aux talibans. Si, selon l’adage fameux, gouverner c’est prévoir, on s’étonne que le président de la République ait cru bon de jouer de la trompette médiatique en brisant son repos estival de Brégançon par une intervention solennelle qui ressemble à s’y méprendre à une prise de parole du sous-secrétaire d’État de service au quai d’Orsay !

On ne déconsidère pas seulement la fonction présidentielle en se faisant photographier aux Antilles avec de jeunes garçons dénudés qui font un doigt d’honneur, en proférant un « putain » dans les jardins de l’Élysée en compagnie de YouTubers en petite tenue intellectuelle dont l’un s’avise de faire une galipette en présence du chef de l’État, ou en se faisant retenir gaillardement par sa sécurité afin que l’image désastreuse d’un président de la République s’apprêtant à répondre par un coup à la gifle d’un jeune égaré ne fasse le tour du monde, on peut aussi la déprécier en utilisant la pompe républicaine médiatique pour annoncer des banalités de base ! Ce qui fut le cas…

Dans ces banalités de base se trouvent les éléments de langage du néocolonialisme postmoderne. Le souverainiste que je suis l’est pour tous les pays du monde, Afghanistan compris - sans oublier la France…

Je ne suis pas de ceux qui estiment qu’il faut, au nom du droit d’ingérence, rentrer dans un pays pour tout y casser afin d’y imposer sa loi, son idéologie, ses us et coutumes, sa culture, la plupart du temps le matérialisme vulgaire du consumérisme occidental. Voilà pour quelles raisons depuis trente ans je suis contre ces guerres dites justes par des ruffians qui, vendeurs...

Contenu disponible gratuitement

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+