InternationalImmigrationabonnés

L’Europe complice du sort atroce des migrants en Libye ?

17/07/2021

ARTICLE. Le 15 juillet, Amnesty international a publié un rapport sur “La détention abusive des personnes réfugiées et migrantes débarquées en Libye”. L’UE y est accusée de financer et de soutenir les garde-côtes libyens qui se livrent à des pratiques inhumaines en Méditerranée.

L’Europe complice du sort atroce des migrants en Libye ?

L’Union européenne ne contrôle-t-elle donc pas ses dépenses ? Dans son rapport intitulé « Personne ne te cherchera. La détention abusive des personnes réfugiées et migrantes débarquées en Libye », l’organisation non gouvernementale (ONG) Amnesty International accuse l’Europe d’une complicité aveugle avec le gouvernement libyen. Le document publié le 15 juillet met en avant le témoignage de 53 réfugiés et migrants détenus dans des conditions exécrables au sein des centres de la Direction de la lutte contre la migration illégale (DCIM) libyenne.

Les migrants arrêtés aux portes des frontières libyennes ou recueillis en Méditerranée sont ensuite rassemblés dans des centres de détention libyens. Selon les témoignages, ils y sont parfois soumis à des tortures, à des sévices sexuels ou aux travaux forcés. Entre janvier et juin 2021, ils seraient plus de 15 000 à avoir été envoyés de force dans l’un des sept centres de la DCIM, dont celui d’Al Mabani ou de hara al Zawiyah, à Tripoli. Les viols y sont monnaie courante, la libération des prisonniers, voire une simple demande d’eau potable de leur part, se fait en échange de rapports sexuels.

Plus de 400 millions d’aides de l’Union européenne à destination de Libye

L’Union européenne observe la situation de loin. Elle a besoin de la coopération de la Libye pour endiguer le flot des migrants vers l’Italie. Depuis 2011, elle a alloué 75,3 millions d’euros d’aide humanitaire au pays africain, dont 8 millions en 2019 et 9 millions en 2020. Ce n’est bien évidemment pas ce que reproche Amnesty Internationalà Bruxelles. Entre 2017 et 2020, l’UE a dépensé 91,3 millions d’euros pour aider la Libye à travers le programme IBM, financés par le fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique (EUFTA). Le total des investissements de l’Union européenne en Libye atteint 408 millions d’euros destinés...

Contenu réservé aux abonnés

60 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+