InternationalLangue françaiseabonnés

La place de la langue française en discussion dans l’UE post-Brexit

11/11/2021

ARTICLE. Depuis le Brexit, la langue anglaise n’est plus la langue maternelle que d’1% de la population de l’UE, mais demeure la langue d’usage au sein des institutions… Dans un rapport parlementaire enregistré en octobre, la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale a proposé des pistes pour promouvoir l’usage de la langue française et du « multilinguisme ».

La place de la langue française en discussion dans l’UE post-Brexit


L’Europe des six travaillait presque intégralement en langue française. Puis, au cours de sa construction, l’UE a rapidement valorisé le concept de multilinguisme, principe d’égalité entre toutes les langues garantissant à chaque élu ou fonctionnaire européen la possibilité de s’exprimer et d’être compris dans sa langue. Mais ces dernières années nous avons assisté à un « appauvrissement linguistique considérable dans l’UE », résultant d’un monopole de plus en plus flagrant de la langue anglaise, vue comme plus simple, plus connue et permettant un échange plus direct entre les interlocuteurs. Une tendance qui serait d’ailleurs à l’œuvre dans le monde entier selon le linguiste Claude Hagège (5000 langues au début du XXIème siècle contre 2100 à 2500 aujourd’hui).

« Face à ce constat alarmant », la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale a été saisie pour rédiger un rapport sur la question, suite à deux propositions de résolution sur cette thématique. La première a été faite par le souverainiste des Républicains Julien Aubert et vise à « faire du français l’unique langue de travail de l’UE ». L’autre proposition vise à profiter de la Présidence française de l’UE (PFUE) pour y promouvoir l’usage de la langue française et du principe de multilinguisme en général. Le rapport a été rédigé par la députée LREM Aude Bono-Vandorme et a été enregistré le 7 octobre.

Le français remplacé par l’anglais comme langue d’usage de l’UE

Notre belle langue française est restée la première langue de l’UE jusqu’au milieu des années 1995, où elle a été remplacée progressivement par l’anglais. Une des causes est l’élargissement de l’UE aux pays du Nord et d’Europe centrale dans les années 1990 et 2000 qui a multiplié le nombre de langues officielles de la Communauté et concernait des pays où le français est peu parlé. Les difficultés techniques...

Contenu réservé aux abonnés

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+