InternationalEcologieabonnés

Label vert pour le nucléaire ? L’UE (encore) en blocage

15/07/2021

ARTICLE. Alors que l’UE a présenté hier son plan « Fit for 55 » censé mettre en branle le « Green new Deal » continental, l’Europe se déchire toujours à propos du nucléaire. Alors que l’atome civil avait été classé « investissement durable » par l’UE, d’autres experts bruxellois en appellent à d’autres études.

Label vert pour le nucléaire ? L’UE (encore) en blocage

NB : Il est urgent que le souverainisme se réapproprie la question de l’écologie, trop longtemps abandonnée aux idéologues. Retrouvez nos analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n° 5 : Écologies, les leurs et la nôtre.

Le nucléaire est-il une énergie verte ? C’est un débat animé qui secoue l’Union européenne et ses pays membres depuis plusieurs mois. Vendredi 25 juin, des experts en environnement du Comité scientifique sur la santé, l’environnement et les risques émergents (SCHEER) ont jeté un froid sur les partisans du nucléaire. Les membres du SCHEER avaient été mandatés par Bruxelles après le petit séisme qui avait secoué l’Union européenne en mars. Contre toute attente, la branche scientifique de l’UE avait déclaré que l’énergie nucléaire était éligible au futur « label vert » européen.

Le SCHEER a soutenu une partie des conclusions du rapport des scientifiques de l’Union européenne. Pour autant, il a estimé que ce document ne prouvait pas que le nucléaire ne nuisait pas à l’environnement. L’UE devra donc réaliser de nouvelles études pour expertiser les dommages potentiels causés par l’énergie nucléaire, avant de la qualifier « d’investissement durable ».

Un enjeu fondamental

Cette décision va contribuer à animer les échanges entre les états membres qui s’opposent frontalement sur cette question : l’industrie nucléaire doit-elle être incluse dans la future taxonomie de la « finance durable » désirée par l’UE ? La France tenait à ce que le nucléaire soit intégré dans la première liste des énergies verte publiée en avril, mais l’UE avait proposé de traiter ce cas à part avec le gaz naturel. Faisant ici un deuxième déçu, l’Allemagne, qui souhaitait que cette énergie honnie — à ses yeux — soit immédiatement exclue de ce label écologiste.

L’enjeu est de taille : la taxonomie européenne servira...

Contenu réservé aux abonnés

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+