InternationalEuropeabonnés

Le retour de l’arnaque de l’« Europe géopolitique »

11/10/2022

ARTICLE. Ce lundi 10 octobre, dans le cadre de la conférence annuelle pour le budget de l’UE, s’est tenu un ‘‘débat’’ à la Commission européenne sur l’Europe géopolitique et de la manière dont le budget de l’UE pourrait contribuer à son avènement.

Le retour de l’arnaque de l’« Europe géopolitique »


Il n’y a pas qu’en France que le budget monopolise les discussions. En suivant la logique selon laquelle la crise Covid justifierait la création d’une Europe de la santé, le conflit ukrainien devrait mécaniquement, selon les européistes, pousser les Européens à faire front commun en matière de géopolitique.

C’est autour de cette thématique que se sont réunis dans la salle Charlemagne de la Commission européenne Johannes Hahn, commissaire européen au budget et à l’administration, Sigrid Kaag, vice première ministre néerlandaise, Monika Hohlmeier, présidente de la commission du contrôle budgétaire au Parlement européen, Odile Renaud-Basso, présidente de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et Arancha González, doyenne de l’école des affaires internationales de Sciences Po Paris, ancienne ministre espagnole des Affaires étrangères et de l’UE.

Un budget de l’UE pour les affaires étrangères ?

Dès l’ouverture du débat, Sigrid Kaag donne le ton sur la logique que vont suivre les intervenants « Le budget doit refléter les priorités politiques et pas l’inverse. Je pense que 2022 a été un signal de rappel, la guerre en Ukraine et ses conséquences démontre l’urgence qu’il y a à plus investir dans la défense, à plus coopérer ensemble ».

Interpellé par la journaliste Maria Tadeo, Johannes Hahn abonde en ce sens : « l’évolution des structures budgétaires est trop lente. Je ne veux pas dire que l’agriculture ou la cohésion ne sont pas importantes, mais il faut regarder l’ampleur de ce qui est nécessaire actuellement. Parler de géopolitique tout en coupant les dépenses dans la rubrique des affaires étrangères c’est une contradiction dans les termes ». Cela induit cependant que les priorités des États membres se recoupent parfaitement et que ces derniers, qui sont les contributeurs au budget de l’UE, doivent s’aligner sur une géostratégie unique au niveau de l’UE, financée par...

Contenu réservé aux abonnés

68 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi