InternationalUSA

Présidentielle américaine: Vers l’impasse démocratique?

De façon assez étonnante, il est devenu très difficile de savoir et de comprendre ce qui se passe aux États-Unis. Régis de Castelnau essaie de démêler le vrai du faux.

Présidentielle américaine: Vers l’impasse démocratique?

Depuis qu'elle a été énoncée par les grands médias américains le 4 novembre, l’affirmation «Joe Biden président en exercice des États-Unis d’Amérique à partir du 20 janvier» est devenue un dogme. Et les protestations concernant les éventuelles fraudes massives qui auraient entâché le processus électoral sont présentées comme des fake news.

Trois problèmes devraient pourtant attirer notre attention: tout d’abord aucune proclamation juridiquement régulière du résultat de l’élection n’a encore eu lieu. Ensuite le président sortant conteste le résultat et refuse d'instaurer une phase de transition qui faciliterait l’intronisation de son successeur le 20 janvier. Et enfin un certain nombre d'Etats clés n’ont toujours pas prononcé leur propre résultat ni donc certifié leurs délégués censés participer au vote de désignation du nouveau président lundi prochain. Empêchés qu’ils sont par des procédures de vérification des comptages, mais aussi pas des actions judiciaires multiples intentées par l’équipe de campagnes de Donald Trump.

Pour l’observateur français armé d'une culture politique et juridique minimale, mais disons-le également d’une grande ignorance du système américain, la situation apparaît passablement confuse. Si bien que répondre à la question de savoir si Joe Biden sera président le 20 janvier prochain est chose peu aisée.

Pour essayer d’y voir un peu plus clair, il conviendrait d'abord de faire la lumière sur les fraudes. Exercice particulièrement ardu. Car les informations à ce sujet sont très contradictoires. Certaines émanent des grands médias et des grands réseaux sociaux ayant résolument pris le parti de se débarrasser du président sortant, quitte à mettre en place un système de propagande quasi totalitaire. D'autres proviennnent de sources alternatives, plutôt favorables à Donald Trump celles-là, qui déversent dans une confusion totale une masse de faits invérifiables, non hiérarchisés et parfois accompagnés de théories délirantes.

Il faut en outre essayer d’un peu mieux connaître le système constitutionnel...

Contenu disponible gratuitement

81 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+