International

Une autre Europe est possible : mon cri du coeur

30/08/2020

Soit l'Europe telle qu'elle est devenue continue de se déliter dans un vaste ensemble de libre-échange, et cela signifierait la mort lente de notre nation française. Soit un sursaut citoyen a lieu, en 2 étapes : le Frexit complet pour retrouver notre propre souveraineté, puis la création d'une Europe des nations, moderne, choisie par les peuples.

Une autre Europe est possible : mon cri du coeur

A) La fin du rêve maastrichtien

Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été européen et fédéraliste. Loin de l'image lénifiante du « sens de l’histoire », il y avait néanmoins un peu du « cercle de la raison » dans mes réflexions : quand on voyait l’évolution du monde, je pensais que l’Union européenne fédéraliste était pour la France le seul moyen de rester indépendant et puissant dans un monde composé de gros blocs géographiques dominants, agressifs économiquement et militairement. La constitution européenne de 2004 semblait une chance dans cette optique car un pas de plus important vers une confédération européenne. Cette Europe-là était d'ailleurs assez différente de l'Europe imposée finalement au traité de Lisbonne car beaucoup plus ambitieuse sur certains points : claire dans son fonds "fédéraliste", extension du vote à la majorité qualifiée, mise en place d’un gouvernement économique, création d'une défense européenne...

Mais le peuple français a dit clairement non et s'est pourtant fait imposer de facto une Europe qu'elle ne voulait pas et qui est devenue, hélas, la pire qui soit. Avec le traité de Lisbonne, nous sommes en fait depuis restés au milieu du gué : la fin consacrée de la souveraineté nationale avec la dominance toujours plus forte du droit absurde européen mais aucun renforcement politique ou économique d’une puissance européenne.

Nous avons ainsi hérité du pire des systèmes bureaucratiques dont on voit désormais l'échec sur 3 points fondamentaux :

a) Ces 10 dernières années ont été un formidable révélateur de l'incurie de l'Europe sur ce qui était sa raison d'être intrinsèque : l'amour des peuples, l'entraide et la solidarité. La crise des migrants a prouvé par exemple que l'on a très vite et facilement abandonné nos amis Italiens confrontés à des vagues de bateau de réfugiés et d'horribles cas de conscience....

Contenu disponible gratuitement

89 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+