InternationalEuropeabonnés

Vous avez dit "souveraineté européenne" ?

02/03/2021

ARTICLE. Pour une majorité de Français, les concepts de "souveraineté" et d’ "Europe" sont contradictoires. C’est ce que révèle une enquête de l’IPSOS (pour la fondation Jean Jaurès et pour la fondation Friedrich-Ebert), qui a interrogé huit pays de l’UE sur la souveraineté nationale et sur la souveraineté européenne.

Vous avez dit "souveraineté européenne" ?

En pleine pandémie de COVID-19, Emmanuel Macron a souhaité opérer un changement de cap, en ce qui concerne la communication tout du moins : « il faut aller plus loin, plus fort, vers la souveraineté européenne » avait-il en effet martelé en avril 2020. Depuis, le mantra s’est diffusé à l’ensemble de la galaxie macroniste. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a ainsi déclaré « nous voulons être un continent souverain » alors que le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a martelé dans son « discours sur la construction européenne dans un contexte de crise économique et sanitaire » que « souveraineté nationale et souveraineté européenne, loin de s'exclure, se renforcent au contraire mutuellement ».

Mais alors que ces exercices d’équilibristes européistes battent leur plein pour damer le pion aux souverainistes de tous bords, qu’en pensent les Français ? Une enquête Ipsos pour les fondations Jean Jaurès et Friedrich-Ebert a voulu savoir et a publié hier ses résultats.

Ce qu’évoque la notion de souveraineté chez les Français, c’est d’abord des mots comme « roi », « royauté » ou « pouvoir ». Une perception bien différente de celle nos voisins Allemands pour qui ce terme fait écho aux notions d’« indépendance » et d’« autonomie ». Plus généralement, le terme de « souveraineté » est considéré comme très positif en Allemagne, en Pologne, en Roumanie, en Lettonie et en Suède mais moins en France, en Espagne et en Italie. Pire, il est perçu par seulement 12% des Français comme « moderne » et comme « dépassé » par 49% d’entre eux. En outre, plus on est âgé, plus on considère que la souveraineté est un concept positif, associé à l’indépendance et plutôt qu’à la puissance.

Ces résultats ne sont pas forcément surprenants lorsqu’on voit le matraquage politique...

Contenu réservé aux abonnés

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+