opinionsImmigration

Éloge de l’assimilation : critique de l’idéologie migratoire

14/03/2021

CRITIQUE. Spécialiste du populisme, Vincent Coussedière s’attaque dans son dernier ouvrage à la question de l’immigration. Éloge de l’assimilation, critique de l’idéologie migratoire (Éditions du Rocher) propose une réflexion d’envergure sur un sujet longtemps mis sous le boisseau. Une leçon de philosophie politique et de courage intellectuel.

Éloge de l’assimilation : critique de l’idéologie migratoire

NB : Il est urgent de désacraliser le sujet de l’immigration et d’en faire à nouveau un sujet politique. Retrouvez nos analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n°4 : Immigrations, éviter le naufrage.

Encore un livre sur l’assimilation ? Vous ne faites que ça, à Front Populaire ? Nous parlons de l’assimilation, oui, pour contribuer à rendre ses lettres de noblesse à une notion décriée depuis près d’un demi-siècle. C’est le sillon que nous avons choisi de creuser avec le numéro 4 de notre revue, consacré à l’immigration. Pour ce faire, nous avons chroniqué de récents ouvrages qui en parlent sous l’angle historique (celui de Raphaël Doan) ou sous l’angle pragmatique politique (Lydia Guirous). Il manquait l’angle philosophique : la boucle est bouclée avec Vincent Coussedière.

Dans une tribune de 2006 dans le Figaro, Chantal Delsol disait ceci : « Dans la France contemporaine, où l’intelligence est surabondante, c’est le courage qui manque. »Le problème des livres sur l’immigration se situe souvent dans cette charnière : d’un côté, l’auteur intelligent qui manque de courage et s’en tient à des banalités pour ne pas faire de vagues, de l’autre, l’auteur courageux qui manque d’intelligence et délivre un flot de raccourcis déstructurés.

Et puis il y a les pépites qui allient l’intelligence critique et le courage intellectuel. C’est le cas de Vincent Coussedière. Essayiste provincial et professeur agrégé de philosophie, M. Coussedière n’est pas du sérail. Enseignant dans la région de Mulhouse, il a déjà mis les pieds dans le plat de la philosophie politique par deux fois avec son Éloge du populisme (2012), effort poursuivi avec Le retour du peuple : An I (2016). En guise de troisième salve, cet éloge de l’assimilation

Son éloge de l’assimilation est donc, en creux, une critique de...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+