opinionsUnion européenne

La démocratie européenne à l’agonie

OPINION. Constitution européenne, transition énergétique, changement d’heure… Ces trois exemples suffisent à démontrer la fragilité de la construction européenne, pourtant vendue par les fédéralistes comme une démocratie viable.

La démocratie européenne à l’agonie


Trois exemples simples et pratiques suffisent : l’espoir européen n’est jamais devenu réalité. Blaise Pascal disait : « Ainsi, nous ne vivons jamais, nous espérons de vivre ; et, nous disposant toujours à être heureux, il est inévitable que nous ne le soyons jamais. »

Nous faisons semblant d’être en démocratie. Notre univers est contrôlé par une technocratie des affaires. Un lobby de 25 000 influenceurs hante Bruxelles, dont 5 000 ont accès permanent aux bureaux de l’administration et sont plus puissants qu’elle. Et cette gangrène gagne Paris où, désormais, les cabinets de lobby affichent fièrement les victoires de « leurs » amendements parlementaires, plus puissants que ministres, députés et sénateurs réunis, grâce à leurs émissaires et mercenaires de l’ombre. Leur appétit sans limites vise désormais le « gisement » des collectivités locales, des « petits » élus locaux sur lesquels il est facile de mettre la pression.

Tocqueville désignait par démocratie « un type d’organisation politique où le peuple détient ou contrôle le pouvoir politique ». Il redoutait que les citoyens renoncent finalement à l’exercice de leurs droits politiques en se soumettant à la « tyrannie » d’un système majoritaire. Nous vivons exactement ce qu’il redoutait tant.

Premier exemple : le changement d’heure plébiscité, mais enterré

Le 12 septembre 2018, la Commission européenne annonçait officiellement mettre fin aux changements d’heure été/hiver. Les États membres pourraient toujours choisir leur heure légale, mais ils conserveraient la même heure toute l’année. L’argument des économies d’énergie n’était plus soutenable, selon les résultats d’une consultation publique réalisée en 2018, plébiscitée par les citoyens européens. Depuis le 2 décembre 2019, ce dispositif a été discrètement enterré dans un minuscule communiqué sous la rubrique « divers » par la présidence finlandaise.

De multiples pourparlers sont empêtrés dans leur complexité et visent aujourd’hui à faire disparaitre cette...

Contenu disponible gratuitement

68 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+