opinionsSanté

La société de consommation ne cesse de réduire les droits des consommateurs

31/12/2022

OPINION. Réduits à l'état de simple consommateurs, les citoyens ont même vu leurs droits être réduits en la matière, et parfois en dépit de leur santé.

La société de consommation ne cesse de réduire les droits des consommateurs


Il est bien porté de critiquer la société de consommation. Depuis la droite comme depuis la gauche. On vise vaguement peut-être la société d’abondance, de tentation, de péremption, de gadgets, et de gaspillage. Mais il n’est pas clair de savoir si ce sont les entreprises et le capitalisme qu’on inculpe. Ou si on incrimine le consommateur. Or, c’est pourtant ce que font des philosophies bâclées pour éditos vite expédiés… À quoi il faut ajouter une sourde et initiale hostilité des entreprises et de leurs organisations à l’égard du droit de la consommation. Et une méfiance affichée des associations de consommateurs à l’encontre des firmes.

Or, un des paradoxes, en ces temps de crise économique, sociale, et d’inflation, c’est que le respect des droits des consommateurs est sans cesse toujours plus réduit. Cette restriction a commencé dès l’ère Sarkozy, à partir de 2009, par la restructuration de différents services d’État au sein de ce que l’on appela les DIRECCTE (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et qui, à compter du 1er avril 2021, sont appelées les Directions régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) : la consommation n’est plus mentionnée. La DIRECCTE fut le prétexte d’une nouvelle répartition des effectifs de fonctionnaires et, au final, une diminution des contrôles de la sécurité, la qualité, la quantité, l’étiquetage, la traçabilité, le prix des produits et des services ! Cette anémie provoquée des administrations de surveillance du marché a conduit à de nombreux et révoltants scandales qui auraient pu être évités, et dont le plus grave a causé des morts et des handicaps à vie d’enfants intoxiqués par des pizzas surgelées (escherichia coli en forte concentration). Les usines Buitoni étaient devenues des cloaques sans surveillance autre que celle du rendement...

Contenu disponible gratuitement

81 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi