opinionsOutre-Mer

Les richesses maritimes des outre-mer : une solution pour la sauvegarde du pouvoir d’achat

07/03/2022

OPINION. À l’heure où la France doute de plus en plus de son poids géopolitique, n’oublions pas notre atout stratégique majeur : les outre-mer.

Les richesses maritimes des outre-mer : une solution pour la sauvegarde du pouvoir d’achat


Avec un domaine maritime (zone économique exclusive : ZÉE) de plus de 11 millions de km², vingt fois supérieur à sa superficie terrestre, et de surcroît réparti sur tous les océans, la France est considérée comme la deuxième puissance maritime mondiale, derrière les États-Unis, parfois même la première telle que l’attestent certaines données comparatives internationales. Avec un tel atout, un grand avenir maritime international semblait être promis à notre pays. Hélas, à rester obstinément arrimée à l’Europe, la France s’est coupée de cette ambition. Nos espaces maritimes d’outre-mer ne manquent pourtant pas de ressources, dont nous pourrions tirer parti si nous nous en donnions seulement les moyens.

La mer : Espace de souveraineté et réservoir de richesses pour la France d’après : l’exemple du bassin Océan Indien

La carte ci-dessous (Source IHEDN : Institut des Hautes Études de Défense Nationale) donne un aperçu de la répartition des précieux gisements sous-marins d’hydrocarbures et de minéraux de la Zone Maritime Sud de l’Océan Indien (ZMSOI). Ces richesses se trouvent également dans divers périmètres du domaine (ZÉE) maritime français, identifiés chacun par un drapeau tricolore.

Il s’agit en premier lieu des immenses gisements sous-marins de nodules polymétalliques. Les nodules polymétalliques sont des concrétions rocheuses de 5 à 10 cm de diamètre reposant sur les fonds océaniques. Ils sont composés principalement de manganèse, nickel, cuivre, cobalt, fer… autant d’éléments indispensables aux industries de pointe comme celles de l’Aéronautique ou de l’Électronique. Certes, leur coût d’extraction est encore un facteur dissuasif pour le lancement d’industries de transformation, mais la situation d’oligopole dans laquelle se trouvent des pays comme la Chine, déjà fortement impliqués dans l’exploitation des terres rares, laisse présager à terme une envolée des prix de ces minerais dont les industries de pointe ont grand besoin. Cette envolée des prix serait dans un horizon...

Contenu disponible gratuitement

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+