opinionsÉtats-Unis

Les trois défaites américaines

17/07/2022

OPINION. Bien qu’étant toujours la première puissance militaire mondiale, les États-Unis ont montré, ces vingt dernières années, les limites de leur politique géostratégique.

Les trois défaites américaines


À trois reprises, au cours des dernières années, les Américains ont essuyé des revers qui ont pour effet de diminuer leur influence dans le monde.

La Syrie

Le premier, passé inaperçu en Europe où les médias savent se faire discrets, mais parfaitement compris dans le reste du monde est la guerre de Syrie. Elle est apparue en définitive comme une victoire de la Russie et une défaite des États-Unis au travers de celle de leurs alliés djihadistes.

On en connaît le contexte : en 2011 éclatent les « printemps arabes », exprimant une demande de démocratie dans plusieurs pays, dont on ne sait s’il s’agit de revendications authentiques ou si elles ont été suscitées par la CIA. Les deux sans doute : il reste significatif que les pays de la péninsule arabique, pourtant les moins démocratiques de tous, mais alliés des États-Unis n’aient pas été touchés (Sauf le minuscule Bahreïn). La guerre a éclaté en Libye, en Syrie, au Yémen, aujourd’hui encore en guerre civile ; l’Égypte et la Tunisie ont été déstabilisées.

Des mouvements partis de la frontière jordanienne se sont vite transformés en une flambée de révoltes touchant tout le territoire syrien (sauf la capitale Damas), d’orientation islamiste....

Contenu disponible gratuitement

91 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi