opinionsIslamisme

L’heure est à l’unité nationale pour combattre la terreur islamiste

14/08/2022

TRIBUNE. Suite à une attaque au couteau d’un jeune chiite d’origine libanaise, l’écrivain Salman Rushdie, auteur des Versets sataniqueset sous le coup d’une fatwa depuis 1989, est hospitalisé entre la vie et la mort. Pour André Gerin, ancien député du Parti communiste français, l'heure est à l'unité nationale. 

L’heure est à l’unité nationale pour combattre la terreur islamiste


J’ai le cœur qui saigne. Est-il possible d’imaginer que la France décide enfin de voir et d’entendre le bruit sourd de l’islamisme qui ronge comme un cancer idéologique et culturel, le territoire national ?

La fatwa lancée contre l’écrivain Salman Rushdie, en 1989, la même année de 1989 où le gouvernement français se couche devant l’affaire du foulard de Creil, n’est pas un hasard.

Rappelons-nous aussi des dizaines de personnes placées sous protection policière après la tuerie de Charlie Hebdo, la décapitation du professeur Samuel Paty, et de nos propres enfants français, qui se retournent contre leur pays en participant au jihad. Car oui, les quartiers gangrenés et sous contrôle de ces islamistes, vivant en osmose avec les trafiquants de drogue, sont bien réels !

Une forme de charia remplace la République. Aujourd’hui, j’ai envie de crier, de me mettre à rêver que le Président Macron, ainsi que nos élites politiques, intellectuelles, spirituelles, sortent de leur confort matériel et intellectuel pour briser ce plexiglas de l’indifférence, au même titre que la Resistance contre Pétain et les Nazis.

Le quoi qu’il en coûte s’impose ici et maintenant, contre cette persistance de la menace islamiste. Autrement dit, serions-nous prêts à donner notre vie pour la liberté de parler, d’écrire et de créer ? Nous manquons de courage pour nommer cette chose : la menace persistante de l’islamisme.

Nous manquons de courage pour agir et la combattre, sans faiblesse. Nous manquons de courage pour appeler les français musulmans, les premiers concernés, à s’engager pour faire vivre un islam spirituel et faire le ménage en combattant cette tumeur islamiste. Car ils détiennent l’essentiel de la solution.

Va-t’on enfin en tirer les conclusions politiques qui s’imposent ? Ou bien allons-nous encore attendre de nouvelles atrocités ? J’ai l’intime conviction, et je le fais comme un appel au secours à la République, que comme en 1940, nous devons nous relever pour refuser coûte que coûte, le règne de la terreur islamiste.

Ne manquons pas cette occasion !

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+