Mario DraghiUnion européenneabonnésContenu payant

Mario Draghi veut la mort des États souverains européens

ARTICLE. L’ancien président de la Banque centrale européenne ne cherche même plus à cacher son fédéralisme. Il estime nécessaire que l’Union européenne devienne « un État » à part entière. Et tant pis pour la souveraineté des nations.

/2023/12/Mario-Draghi-Union-europeenne-etat_1


Au moment où les mouvements souverainistes prennent de l’ampleur sur le Vieux Continent, les technocrates européens s’enfoncent dans leur fuite en avant. Après la résolution du Parlement européen — votée par les députés français — qui envisage des réformes institutionnelles toujours plus fédéralistes, c’est au tour de Mario Draghi.

L’ancien président de la Banque centrale européenne (BCE), en bon profiteur de crise, s’est récemment montré « inquiet » par la situation que l’Europe traverse, relège le média Euractiv. Il serait désormais indispensable, à ses yeux, qu’elle s’unisse pour « devenir un État ». « Espérons que les valeurs fondatrices qui nous ont réunis nous maintiendront ensemble […] Aujourd’hui, le modèle de croissance s’est dissous, et nous devons réinventer une façon de croître, mais pour cela, nous devons devenir un État », a déclaré l’ancien président du Conseil italien, qui a cédé sa place à Giorgia Meloni en octobre 2022.

L’économiste défenseur acharné de l’euro, instigateur du « quoi qu’il en coûte » pendant la crise sanitaire, fustige le manque d’unité des réglementations européennes, qui ralentissent le fonctionnement de l’UE face à des situations d’urgences. Si l’UE ne fonctionne pas pendant les crises, il faut plus...

Vous aimerez aussi