politiqueÉducation nationaleabonnés

De nouveau plus de maths au lycée : Jean-Michel Blanquer, plus inconstant que jamais ?

07/02/2022

ARTICLE. Après avoir supprimé les filières générales ES, L et S, et fait des mathématiques une spécialité dès la première, le ministre de l’Éducation nationale envisage de réintégrer plus de mathématiques dans les programmes scolaires. Un va-et-vient qui interroge…

De nouveau plus de maths au lycée : Jean-Michel Blanquer, plus inconstant que jamais ?


Il faudra probablement « qu’il y ait plus de mathématiques » dans le tronc commun de première et de terminale, « pour la culture mathématique de l’ensemble des élèves ». Dimanche 6 février sur CNews, Jean-Michel Blanquer a rétropédalé come rarement auparavant. Interrogé sur la baisse du nombre d’élèves de première et terminale ayant choisi les mathématiques comme spécialité, le ministre de l’Éducation nationale s’est dit « ouvert aux propositions pour améliorer » ce « sujet sérieux ».

Plus concrètement, il s’agirait de revenir en partie sur les effets de la réforme du lycée de 2019, qui a enterré les sections L, ES et S – cette dernière étant à forte dominante mathématique. En remplacement de ce système, les lycéens peuvent aujourd’hui choisir trois spécialités en première et deux en terminale. Le tronc commun ne contient plus que deux heures hebdomadaires d’enseignement scientifique. Les mathématiques font partie des options, qui vont de « complémentaires », à « expertes ». Ce qui fait dire au ministre de l’Éducation nationale que « le programme de mathématiques de terminale S » est bien moins exigeant que « celui d’aujourd’hui » et que « certains s’en plaignent, d’ailleurs ».

Un niveau scolaire en chute libre

Qu’est-ce qui justifie une réflexion du ministre quant à cette exigence de plus de mathématiques ? Sont-ce les réflexions des enseignants qui s’alarment de la baisse du nombre d’élèves qui choisissent cette spécialité – tout particulièrement chez les filles –, alors que le gouvernement pousse à toujours plus de mixité dans les filières scientifiques ? Ou bien est-ce une conséquence des mauvais résultats obtenus par la France dans les différents classements scolaires internationaux ?

Publiée en décembre 2020, l’enquête Timss, réalisée en mai 2019 auprès d’élèves de CM1 et de 4e donnait des résultats particulièrement alarmants. L’étude avait...

Contenu réservé aux abonnés

25 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+