politiqueÉducation nationale

Discours de Macron à la Sorbonne : l’école vide de sens

30/08/2022

OPINION. Le 25 août, Emmanuel Macron est venu présenter sa vision de l’école devant les recteurs d’académie réunis à l’université parisienne. Derrière sa « nouvelle méthode », le néant, déplore notre lecteur.

Discours de Macron à la Sorbonne : l’école vide de sens


Je vais faire ma énième rentrée scolaire (ma trente-et-unième, pour être exact) en tant que professeur de lettres. Et, chaque fois, le même enthousiasme est bien présent, le choix des ouvrages à étudier, les thématiques littéraires, grammaticales et orthographiques à mettre en place, le nombre de dictées, les exercices, les leçons, les rédactions, les lectures, etc. Et je sais aussi que la motivation et la joie de se retrouver devant ces jeunes ados est encore intacte, mais je sais aussi que le même mur se dressera bientôt devant moi, ce fameux constat d’un affaiblissement intellectuel flagrant, d’un illettrisme implacable et d’une inculture crasse ! Je vais me battre, mais tel Don Quichotte qui imagine un autre monde, ce monde là, fait de ces cerveaux gavés de consumérisme américain, de réseaux sociaux, d’addiction aux écrans, ne tenant plus un crayon en main, lisant avec hésitation et confusion, cette jeunesse nourrie au mondialisme macronien ou autre, est en déphasage complet avec les intentions pédagogiques et didactiques d’un enseignant formé par l’université française, son humanisme et son universalisme !

Alors, j’ai écouté le discours du président à la Sorbonne du jeudi 25 août, espérant une lueur de prise de conscience du problème qui dure et empire depuis trente ans. Il évoque le manque de profs qui ne sont plus intéressés par ce métier et affirme qu’il va valoriser le salaire. En fait, des broutilles, mais rien de révolutionnaire pouor ce métier mal payé et qui le restera !

Ensuite, pour boucher le trou du manque de profs, Macron suggère le recours aux contractuels et envisage même de préparer au métier dès le baccalauréat, comme si les diplômes universitaires ne servaient à rien ! Du coup, un prof enseignera quoi ? Le bien être, les problèmes de harcèlement, le problème des LGBT, le néo-féminisme,...

Contenu disponible gratuitement

64 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+