politiquesolidaritéabonnés

Fallait-il élargir le RSA aux 18 - 25 ans ?

12/05/2021

DEBAT. Il n’y aura pas d’élargissement du RSA aux jeunes de 18 à 25 ans. Les députés ont rejeté la proposition de loi de François Ruffin. L’éternel débat sur l’assistanat a rejailli à cette occasion. Un débat qui cache un enjeu de taille : celui du vote des jeunes en vue des élections de 2022. Faut-il tenter de soutenir financièrement la jeune génération ? C’est le débat de ce mercredi.

Fallait-il élargir le RSA aux 18 - 25 ans ?

Jeudi 6 mai, l’Assemblée nationale a rejeté une proposition de loi sur l’élargissement universel du RSA aux jeunes de 18 à 25 ans. Le projet de loi porté par le député de la France Insoumise, François Ruffin, avait déjà été rejeté en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale le mercredi 14 avril. La droite et la majorité présidentielle fustigeaient ce qui s’apparente selon eux à de l’assistanat.

Rappelons que le revenu de solidarité active (RSA) assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu, lequel varie en fonction de la composition du foyer du demandeur. A l’heure actuelle, l’aide n’est ouverte qu’aux personnes de plus de 25 ans ou aux jeunes actifs (18-24 ans) s’ils sont parents isolés ou peuvent justifier d’une certaine durée d’activité professionnelle.

Assistanat, donc, ont considéré la droite et la majorité LREM. Telle n’était pas la position du député de la Somme. Pour lui, il s’agissait avant tout de défendre une jeunesse française de plus en plus plongée dans la précarité et qui vient de subir de plein fouet la crise socio-sanitaire. Le confinement a mis en exergue les nombreuses files d’attente devant les banques alimentaires. De nombreux cas de dépressions ont été diagnostiqués, des suicides ont été médiatisés, à tel point que le président avait décidé de rendre gratuite la visite d’un psychiatre ou d’un psychologue, à compter du 1er février.

La jeunesse, otage de la présidentielle

L’idée était que les Anciens puissent rendre la pareille. Dans son rapport particulièrement fourni en témoignages de jeunes en difficulté et intitulé “la proposition de loi visant à étendre le revenu de solidarité active pour les jeunes de 18 à 25 ans”, François Ruffin demandait aux aînés de s’inspirer de l’après-Seconde Guerre mondiale. Et de “faire pour la jeunesse ce qui a été...

Contenu réservé aux abonnés

45 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...