politiqueIndustrie

Fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris : le compte n’y est pas

26/01/2021

ARTICLE. Jean Castex a annoncé, la semaine dernière, la fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris, accompagné d’un investissement à hauteur de 1,45 milliards d’euros. Une somme conséquente mais insuffisante pour combler l’énorme manque de compétitivité des ports concernés.

Fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris : le compte n’y est pas

Une fusion annoncée en grande pompe. Ce vendredi 22 janvier, Jean Castex, accompagné de la ministre de la Mer, Annick Girardin, du ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, et du ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, Olivier Dussopt, s’est rendu au Havre. Au menu des réjouissances, la tenue du comité interministériel de la mer qui se tenait à l'École nationale supérieure de la mer et que présidait cette année le Premier ministre. Après une journée rythmée par les échanges, dont un tête à tête avec son prédécesseur Édouard Philippe, Jean Castex a annoncé une série de mesures dans son discours de clôture. Dont celle, phare, de la fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris.

Ce nouvel « axe seine » est une arlésienne déjà fantasmée par Nicolas Sarkozy, alors président de la République lors de la présentation du Grand Paris en juillet 2009. Il avait émis le souhait de voir la naissance d’une géant maritime. “Nous devons faire du Grand Paris cette métropole maritime qui va permettre de tisser un lien nouveau, via cette magnifique vallée de la Seine, entre une vieille capitale Paris (...) et ses deux ports traditionnels que sont Le Havre et Rouen", avait-il déclaré. Cette vieille chimère, vite rangée dans les cartons, a été reprise en novembre 2018, à Dunkerque, par Edouard Philippe, alors premier ministre et ancien maire du Havre. Il y avait annoncé la fusion des trois ports pour le 1er janvier 2021.

C’est cette idée, sacrifiée sur l’autel des priorités, que vient de relancer Jean Castex, applaudit par son prédécesseur. Cette fusion labellisée “Haropa“ sera “une nouvelle étape majeure stratégique” dans la politique portuaire française. Il y a urgence. Dans un rapport daté de 2020, la présidente de la commission relative à la...

Contenu disponible gratuitement

56 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+