politiqueImmigration

Le gouvernement va répartir les demandeurs d'asile sur le territoire

26/12/2020

ARTICLE. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a présenté le nouveau dispositif d’accueil des demandeurs d’asile pour la période 2021-2023, qui vise à faire porter la charge migratoire sur certaines régions considérées comme « déficitaires » afin de désengorger l’Ile-de-France.

Le gouvernement va répartir les demandeurs d'asile sur le territoire

"Desserrer la pression en Ile-de-France" et assurer "une meilleure répartition dans  les régions" : voilà les deux objectifs affichés de Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté, qui a présenté vendredi 18 décembre un nouveau schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés en France pour la période 2021-2023.  « En Ile-de-France se polarise environ 45 % de la demande d’asile et pourtant il n’y a que 19 % du parc d’hébergement qui est disponible et donc des campements s’organisent régulièrement », a-t-elle indiqué.

Prônant « un rééquilibrage territorial », l'État prévoit donc de faire passer de 46% à 23% la prise en charge de la demande d'asile en Ile-de-France. Comment ? Via un système de réorientation qui s'effectuera lors de l'entretien avec l'Ofii (L’Office français de l'immigration et de l'intégration) au Guichet unique des demandeurs d'asile (GUDA) : « Dans le cas où vous ne disposez pas d'un hébergement, un agent de l’Ofii peut vous proposer une orientation en région. L'Ofii vous indiquera alors votre région d'accueil ainsi que l'adresse du centre dans lequel vous devez vous rendre », explique le ministère de l'Intérieur. Un titre de transport sera également remis pour rejoindre les lieux sous cinq jours. L’objectif du nouveau dispositif est d’orienter « progressivement » environ 2 500 demandeurs d’asile depuis la région parisienne vers les autres régions, selon le ministère de l’Intérieur. 4 500 places d’hébergement supplémentaires seront créées dans divers centres en 2021.

Depuis 2015, la France comme toute l‘Europe a dû faire face à une augmentation rapide et continue de la demande d’asile. Dans l’urgence, le dispositif d’accueil des demandeurs d’asile s’est adapté pour enregistrer les nouveaux arrivants et en héberger le maximum. En 2019, près de 178 000 personnes ont demandé l’asile en France (réexamens compris). Ce chiffre jamais atteint...

Contenu disponible gratuitement

44 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+