politiqueIslam

Lettre ouverte à Anne Hidalgo

16/12/2021

OPINON. En déplacement à Perpignan pour son deuxième meeting de campagne, Anne Hidalgo s'est fendu d'une comparaison douteuse entre la discrimination subie par les Juifs dans l'Europe des années 1930 et la condition des musulmans dans la France contemporaine. Une comparaison insupportable pour Valéry Zeitoun.  

Lettre ouverte à Anne Hidalgo

Madame,

Dans votre discours de Perpignan, vous avez comparé la situation des Français musulmans d’aujourd’hui à celle des Français juifs dans les années 30.

Si Eric Zemmour falsifie parfois le passé à son profit, vous faites dans la surenchère en falsifiant le présent.

Et ce à des fins bassement électoralistes aussi choquantes qu’inefficaces.

Non madame, aucun musulman ne se voit interdire d’exercer son métier sous prétexte qu’il est musulman.

Non madame, aucun enfant musulman n’est obligé de porter une étoile verte avec un croissant rouge pour le marquer comme une bête.

Non madame, aucun musulman n’est spolié de ses biens.

Non madame, aucun musulman n’est traité comme un citoyen de seconde zone.

Non madame, aucun musulman ne subit de lois d’exception.

Mais la comparaison ne s’arrête pas là.

Parlons un peu de la France d’aujourd’hui et de ce qui arrive aux Français juifs depuis 2006.

Aucun musulman n’a été torturé jusqu’à l’agonie puis assassiné dans une cave comme Ilan Halimi, parce que musulman.

Aucun enfant musulman n’a été assassiné en France parce que musulman, contrairement aux petites victimes juives de Merah.

Aucune grand-mère musulmane, contrairement à Sarah Halimi, n’a été défenestrée parce que musulmane par un juif qui l’aurait fait au nom de Dieu et qui n’aurait même pas été jugé par la justice française pour cet acte odieux.

Aucune grand-mère musulmane parce que musulmane n’a été sauvagement assassinée de 11 coups de couteau contrairement à Mireille Knoll.

Aucun magasin musulman parce que musulman n’a été attaqué par des terroristes assoiffés de sang juif comme à  l’Hypercasher.

Contrairement aux juifs aucun musulman n’a dû déménager de sa ville parce qu’il n’y vivait plus en sécurité.

Contrairement aux enfants juifs, les enfants musulmans peuvent toujours aller dans les écoles de la république en toute sécurité.

La liste est encore longue, mais...

Contenu disponible gratuitement

40 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+