sociétéChanson française

Aya Nakamura : mieux que Piaf, Aznavour ou Brassens ?

04/12/2020

ARTICLE. C’est l’artiste française la plus en vue à l’international. Celle qui écrit elle-même ses textes, se voit pourtant fréquemment attaquée à ce sujet. Un député LREM la défend, louant son “inventivité” et sa “créativité”. Qu’en est-il alors ? Regardons ses textes et jugeons donc sur pièce !

Aya Nakamura : mieux que Piaf, Aznavour ou Brassens ?

Elle affole les compteurs. Son clip “Djadja”, sorti en octobre 2018, culmine à plus de 700 millions de vues sur YouTube. Son troisième opus, AYA a franchi les 12 millions de téléchargements sur Spotify en moins d’une semaine après sa sortie, le 13 novembre, devenant ainsi le 3eme album le plus écouté dans le monde dans cette période. Un début phénoménal pour Aya Nakamura, qui était devenue en juillet, l’artiste française la plus écoutée sur cette même plateforme. Un succès qui a largement franchi les frontières de l’Hexagone, faisant de facto de la chanteuse, une exportatrice de l’excellence française internationale.

Le 19 novembre, le député LREM de Saône-et-Loire Rémy Rebeyrotte a érigé l’artiste en exemple, lors de l’examen de la proposition de loi visant à inscrire l'accent parmi les critères de discrimination, par la commission des Lois de l'Assemblée nationale : “La richesse de la langue, ça a été rappelé par Stéphane Peu (ndlr : député communiste), c'est certes son évolution permanente, qui rend le français vivant, c'est sa créativité” a-t-il expliqué. Il faut dire que de la créativité, Aya Nakamura n’en manque pas, comme dans "Djadja" :

“Hello papi, mais qué pasa ?

J’entends des bails atroces sur moi

À c’qu’il paraît, j’te cours après ? (oh yeah yeah yeah)

Mais ça va pas, mais t’es taré, oh ouais

Tu penses à moi, je pense à faire de l’argent

J’suis pas ta daronne, j’te ferais pas la morale

Tu parles sur moi, y’a R

Craches encore, y’a R“  (“Djaja”)

Maniant avec dextérité l’argot (à en faire pâlir le Renaud de la belle époque), l’artiste puise de son propre vécu l’inspiration de ces textes à la profondeur qui ne laissera pas de marbre quiconque voulant s’y plonger : “J’écris tous mes textes moi-même. La plupart sont autobiographiques” confie-t-elle...

Contenu disponible gratuitement

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+