sociétéAgriculture

CultivonsNous.tv, la première plateforme vidéo dédiée aux agriculteurs

01/12/2020

ARTICLE.  Plus d'un an après le succès de son film "Au nom de la Terre", Edouard Bergeon continue de s’engager auprès des agriculteurs, avec une web télévision consacrée au monde agricole. L’objectif ? « Recoudre le lien entre la terre et les urbains ».

CultivonsNous.tv, la première plateforme vidéo dédiée aux agriculteurs

Alors que le député (LREM) du Lot-et-Garonne, Olivier Damaisin doit remettre aujourd’hui un rapport sur la prévention des suicides dans le monde agricole au gouvernement, la question du suicide dans le monde agricole est aujourd’hui très préoccupante : selon les derniers chiffres disponibles, pour la seule année 2015, ce sont 372 agriculteurs (292 hommes et 80 femmes) et 233 salariés agricoles (204 hommes et 29 femmes) qui se sont suicidés en une seule année, d’après les chiffres de la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Des chiffres qui seraient même en deçà de la réalité, certains décès étant susceptibles d'être comptabilisés comme accidents du travail.

Concernant le suicide dans le monde agricole, une étude AgriCan actualisée en novembre 2020 démontre un risque majoré par rapport à la population générale, de +14% chez les hommes et de +46% chez les femmes. Ce risque est même deux fois plus important chez les non-salariés (+29% chez les hommes et +105% chez les femmes). Une « surmortalité statistique par suicide pour les exploitants agricoles, comparés à la population générale, a été mise en évidence », rappelait déjà au mois de juin l'observatoire national du suicide. Cette surmortalité est "particulièrement marquée chez les éleveurs bovins (lait et viande) âgés de 45 à 54 ans ».

Olivier Damaisin, auteur du rapport gouvernement, veut croire qu'un tabou a été brisé depuis la sortie en septembre 2019 du film "Au nom de la terre", énorme succès en France, avec deux millions d'entrées en salles, particulièrement en régions. Inspirée de la propre histoire du père du réalisateur Edouard Bergeon, Guillaume Canet y incarne un éleveur de volailles surendetté et dépressif. Un sujet qui tient une place prépondérante dans ses films et documentaires : en 2012, il avait déjà réalisé « Les fils de la terre », un documentaire qui traite du suicide des paysans français.

Cet engagement...

Contenu disponible gratuitement

39 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi