sociétéÉducation nationale

Education nationale : des suppressions de classes envisagées pour la rentrée 2023-2024

La Rédaction

15/01/2023

ARTICLE. Les suppressions de classes prévues pour la rentrée prochaine énervent les parents d’élèves et les syndicats. Du côté du ministère, on justifie cela par la chute de la démographie, sans toutefois convaincre.

Education nationale : des suppressions de classes envisagées pour la rentrée 2023-2024


Les syndicats mettent-ils la pression sur le ministère de l’Education nationale pour éviter certaines fermetures de classes ? Dans le cadre de la future carte scolaire pour la rentrée 2023-2024, la répartition des postes de professeur est vivement scrutée. Et les parents particulièrement stressés pour leurs enfants. Quant aux académies, elles ne souhaitent pas voir le nombre de postes diminuer, en particulier celles qui agrègent des départements touchés par la pauvreté. Ce qui est le cas de l’académie de Limoges.

Interrogée par Le Populaire du Centre début janvier, la secrétaire départementale du Syndicat des enseignants – UNSA de la Haute-Vienne, Anabel Roy, s’est insurgée contre la suppression de 23 postes de professeur dans le primaire pour la rentrée 2023-2024 : « Des mairies et des écoles ont été informées par l’administration la veille de Noël, certaines ont même reçu un mail le vendredi à 16 h 30 ! ». Dans l’article, on apprend également qu’au moins neuf fermetures de classes seraient envisagées dans la circonscription nord de la Haute-Vienne. Les communes d’Arnac-la-Poste, Saint-Sulpice-les-Feuilles, Bellac, Razès, Bessines-sur-Gartempe seraient concernées.

« Toutes ces mesures tombent d’autant plus mal que nous sommes dans un contexte de pénurie chronique » 


« C’est...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi