sociétéIslamo-gauchismeabonnés

Islamogauchisme à l’IEP Grenoble : le professeur « Klaus Kinzler » mis à pied

21/12/2021

ARTICLE. La direction de Science po Grenoble vient de mettre à pied l'enseignant Klaus Kinzler, qui aurait tenu des propos jugés « diffamatoires » à son encontre dans la presse. Un acte administratif lourd de sens et qui advient quelques jours après la relaxe des étudiants qui l’avaient accusé de « fascisme » et « d’islamophobie ».

Islamogauchisme à l’IEP Grenoble : le professeur « Klaus Kinzler » mis à pied

Cela sonne comme un refrain de Guy Béart : un recommandé et une mise à pied. Dans ce courrier envoyé par la direction de Science Po Grenoble et consulté par le Point, Klaus Kinzler, enseignant à Science Po Grenoble s’est vu suspendu de ses fonctions. Lui sont reprochés des entretiens, il est vrai, fort peu complaisant vis-à-vis de l’évolution de son établissement, de sa direction et de certains de ses collègues. Interrogé ce 21 décembre par BFM, Klaus Kinzler a dénoncé l’« obsession » de la directrice de l’établissement à l’empêcher de « parler à la presse depuis le 5 mars » pour éviter qu’il ne « raconte ce qu’il se passe à l’IEP avant le 4 mars ». C’est à cette date que son nom et celui de l’un de ses collègues avaient été affichés devant l’IEP de Grenoble, affublé de cette mention : « des fascistes dans nos amphis. L’islamophobie tue ».

L’université française et les IEP sont-ils en train de basculer dans ce qu’il est bon aujourd’hui de qualifier de « wokisme » ? À savoir, sont-ils en train de succomber à cette frange déconstructiviste, indigéniste et antiraciste qui écrit en inclusif (une université sur deux, comme nous vous en alertions la semaine précédente), qui insulte et jette à la vindicte populaire — et terroriste — les noms de professeurs prétendument « fascistes » et « islamophobes » ? La question peut légitimement se poser, tant les événements récents de cette affaire sont troublants.

Car au-delà de cette mise à pied, il y a la décision de la commission de discipline de l’université de Clermont-Auvergne de… relaxer, le 26 novembre, les dix-sept étudiants et leur meneur, poursuivi pour cet affichage et la campagne de harcèlement et de calomnie diffusée sur les réseaux sociaux qui...

Contenu réservé aux abonnés

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+