sociétéSécuritéabonnés

Mila : un mineur tchétchène proche des milieux djihadistes libéré par la justice

07/09/2021

ARTICLE. Un mineur tchétchène de 17 ans projetait de s’en prendre à Mila. Repéré par les services de renseignement, la police l’a interpellé et découvert qu’il baignait dans l’islamisme radical. Un profil dangereux, pourtant relâché par la justice.

Mila : un mineur tchétchène proche des milieux djihadistes libéré par la justice

N. B. : La sécurité sera l’un des enjeux majeurs des présidentielles à venir. Parce que le sujet est trop sérieux pour être abandonné au laxisme judiciaire et à l’angélisme ambiant, Front Populaire propose des solutions, à retrouver dans le nouveau numéro de notre revue.

À quel jeu joue la justice ? Elle vient de libérer un jeune Tchétchène de 17 ans qui menaçait de s’en prendre physiquement à Mila. La jeune femme est sous le feu des projecteurs depuis qu’elle a critiqué l’islam de manière virulente sur Instagram en janvier 2020. Accusé de vouloir « mettre en œuvre un plan intelligent contre Mila », le jeune homme a été interpellé par le RAID à son domicile de Langres (Haute-Marne) le 31 août. Le Parquet de Chaumont, dans le cadre d’une procédure pour « apologie du terrorisme », avait saisi les services de la Police judiciaire de Reims afin de procéder à son arrestation.

Le profil type de l’apprenti terroriste

Le Tchétchène, arrivé en France en 2013 et dont la demande de naturalisation est en cours, est dans le collimateur du renseignement depuis plusieurs mois. La police judiciaire de Reims a ouvert une enquête à son sujet le 19 juillet. À son domicile, les policiers ont pu constater l’étendue du fanatisme de l’adolescent. Des ouvrages religieux côtoyaient des bijoux à l’effigie de l’État islamique.

Une recherche sur son activité numérique et informatique a permis de révéler les habitudes de Saïd A. L’individu relayait des vidéos de propagande de Daesh et était rentré en contact avec certains djihadistes du Moyen-Orient avec qui il entretenait une correspondance régulière. Le profil type de l’apprenti terroriste en somme.

Placé en garde à vue à Reims, l’adolescent s’est réfugié dans le mutisme. Il a refusé de répondre aux questions concernant la nature de son projet...

Contenu réservé aux abonnés

42 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+