sociétéDécoloniaux

Pour répondre aux Décoloniaux...

25/04/2021

CRITIQUE. Africaniste, Bernard Lugan a publié plus d’une trentaine d’ouvrages sur l’histoire de l’Afrique. Il publie cette fois un pamphlet sur fond de rappel historique pour dénoncer le discours ambiant de l’extrême gauche culturelle : Pour répondre aux Décoloniaux…, chez Bernard Lugan éditeur.

Pour répondre aux Décoloniaux...

Historien africaniste, professeur d’université et expert auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR, Bernard Lugan a décidé de réagir au discours ambiant de culpabilisation de la France véhiculé par l’extrême gauche culturelle - on se souvient par exemple des propos emblématiques d’Hafsa Askar, la vice-présidente de l’UNEF, en avril 2019 : « Je m’en fiche de Notre-Dame de Paris, car je m’en fiche de l’Histoire de France…Wallah…on s’en balek, objectivement, c’est votre délire de petits blancs. » - et repris par une partie du personnel politique français, jusqu’au président de la République, Emmanuel Macron, notamment lorsqu’il apporte son adhésion aux postulats du « privilège blanc » dans un entretien à l’Express de décembre 2020 ou qu’il appelle, comme il y a quelques jours (19 avril) à « déconstruire notre propre histoire »lors de son entretien avec la chaîne américaine CBS.

Dans cet ouvrage, il utilise sa connaissance de l’histoire africaine pour lancer une contre-offensive volontairement polémique pour mettre en avant une réalité : le point commun entre les Décoloniaux, les indigénistes et toute la mouvance islamo-gauchiste est mû par un profond ressentiment, lequel entretient la mise en accusation de l’homme blanc – en l’occurrence français -, bourreau historique prétendu des damnés de la terre. Et Bernard Lugan de citer le spécialiste Pierre-André Taguieff : « La situation postcoloniale est définie par ses « théoriciens » comme le maintien, au sein des anciennes nations coloniales, d’une réalité sociale et culturelle à base ethnique dont seraient victimes les descendants des populations colonisées. » Ce qui rejoint la notion de « racisme systémique ».

Bernard Lugan fait d’ailleurs remarquer que les Décoloniaux sapent l’usage même des mots, car d’un point de vue étymologique, un colon est un terrien cultivant un lot de colonisation, sans quoi tout immigrant est un colon....

Contenu disponible gratuitement

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+