sociétéCensureabonnés

RT France : quand réseaux sociaux et GAFAM trient les journalistes

02/03/2022

ARTICLE. Plusieurs journalistes se voient désormais affublés par le réseau social Twitter de la mention « média affilié à la Russie ». Une énième preuve du pouvoir inquiétant de réseaux sociaux devenus des forces (géo)politiques toujours plus opaques ?

RT France : quand réseaux sociaux et GAFAM trient les journalistes


Décidément, il ne fait pas bon être associé de près ou de loin avec un média russe. Le 28 février, certains journalistes de RT France ou de Sputnik ont découvert que leur profil sur Twitter comportait désormais la mention « média affilié à la Russie ». Peu importe l’activité dans laquelle le membre de cette rédaction exerce, qu’elle soit proche ou pas du tout des sujets russes, ils peuvent désormais être étiquetés ainsi. Plus étrange, cette sanction s’applique également à d’anciens membres de cette rédaction, comme le journaliste de Valeurs actuelles Jonathan Moadab. Il avait pourtant quitté RT France en mai 2021.

Sollicité par le journaliste lésé et par BFMTV, Twitter se refuse pour le moment à apporter la moindre précision sur le règlement qu’il applique. La décision qui frappe aléatoirement les professionnels opérant chez RT France n’est pas une nouveauté mondiale. Le journaliste indépendant Vincent Glad note que plusieurs journalistes de RT, de par le monde, sont désormais concernés par cette mention. Dans un communiqué publié le 28 février, le syndicat national des journalistes (SNJ) dénonce ce climat qui entoure les journalistes de la chaine et du site internet : « S’en prendre ainsi à ses salariés est inacceptable. Les intimidations et menaces de représailles n’ont jamais fait avancer la cause de la liberté de la presse ».

Pour le SNJ, « confondre, sans la moindre nuance, le travail d’une rédaction avec la politique du pays qui la finance est un raccourci dangereux » qui fait peu de cas « de la conscience professionnelle de ces journalistes, de leur volonté de traiter l’information avec sérieux et honnêteté ». Dans ce climat orageux, les journalistes de RT France et de Sputnik sont désormais à la merci des autorités gouvernementales et institutionnelles, ainsi que des GAFAM qui semblent avoir tranché en...

Contenu réservé aux abonnés

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+